Nos balades à vélo
Texte à méditer :  

Le Vélo est un Véhicule Emprunt de Liberté Optimale

  
Inconnu
Texte à méditer :  

Le vélo permet à un enfant de devenir adulte et à un adulte de devenir enfant   Claude Marthaler

Texte à méditer :  

une fois en chemin, tout se simplifie   Alexandra David Neel

Texte à méditer :   "les voyages à vélo, c'est comme être une cuillère dans un café, elle est imbibée de café"   Marc
Texte à méditer :  

Même un chemin de mille lieues commence par un pas   Proverbe Japonais

Texte à méditer :  

C'est parce que le vélo est un remarquable engin de perception du monde que le cyclotourisme est une source d'enrichissement perpétuel.   Jacques Vicart

Texte à méditer :  

Peu importe la lenteur de ta course. Tu seras toujours plus rapide que ceux qui restent sur le divan.   Inconnu

Texte à méditer :  

Si vous pensez que l'aventure est dangereuse. Je vous propose d'essayer la routine... elle est mortelle   Paulo Coelho

Texte à méditer :  

Le vélo est un jeu d'enfant qui dure longtemps   Eric Fottorino

Texte à méditer :  

Un cyclotouriste n'a pas de palmares, il n'a que des souvenirs.   Jean Taboureau

Texte à méditer :  

Juché sur une simple bicyclette, vous aurez vite l'impression de rouler sur l'échine de la terre.   Pierre Sansot

Texte à méditer :   Qui écoute trop la météo reste au bistrot   proverbe breton
Calendrier
Texte à méditer :  

Le Vélo est un Véhicule Emprunt de Liberté Optimale

  
Inconnu
Texte à méditer :  

Le vélo permet à un enfant de devenir adulte et à un adulte de devenir enfant   Claude Marthaler

Texte à méditer :  

une fois en chemin, tout se simplifie   Alexandra David Neel

Texte à méditer :   "les voyages à vélo, c'est comme être une cuillère dans un café, elle est imbibée de café"   Marc
Texte à méditer :  

Même un chemin de mille lieues commence par un pas   Proverbe Japonais

Texte à méditer :  

C'est parce que le vélo est un remarquable engin de perception du monde que le cyclotourisme est une source d'enrichissement perpétuel.   Jacques Vicart

Texte à méditer :  

Peu importe la lenteur de ta course. Tu seras toujours plus rapide que ceux qui restent sur le divan.   Inconnu

Texte à méditer :  

Si vous pensez que l'aventure est dangereuse. Je vous propose d'essayer la routine... elle est mortelle   Paulo Coelho

Texte à méditer :  

Le vélo est un jeu d'enfant qui dure longtemps   Eric Fottorino

Texte à méditer :  

Un cyclotouriste n'a pas de palmares, il n'a que des souvenirs.   Jean Taboureau

Texte à méditer :  

Juché sur une simple bicyclette, vous aurez vite l'impression de rouler sur l'échine de la terre.   Pierre Sansot

Texte à méditer :   Qui écoute trop la météo reste au bistrot   proverbe breton
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://nosvoyagesavelo.ocinquieme.ch/data/fr-docsrss-28

Bonjour à tous

Nous sommes heureux de partager avec vous notre voyage à vélo de 1600 km à travers l'Europe, de Dole à Prague en passant par Mulhouse, Bâle, le lac de Constance, Ulm, Passau et Vienne, via l'eurovélo 6 puis Prague via la greenway, pour visualiser notre parcours, aller voir l'article

Petit résumé en chiffres de notre périple (plus d'infos suivront sur les pages que nous allons créer..bientôt) :

  • Nous avons conduits nos vélos à travers 5 pays : la France, la Suisse, l'Allemagne, l'Autriche et la République Tchèque.
  • Nous avons utilisé 3 monnaies différentes : l'Euro, les francs et la couronne tchèque.
  • Nous nous sommes retrouvés sur des pistes cyclables nickels le long du Doubs (en France) et le long du Rhin en Allemagne, sur des pistes cyclables sportives, surtout pour nos vélos de route et chargés...surtout Marc..(Martine a une tactique utilisée depuis 3 ans, pour se débarrasser des choses lourdes...sans que Marc s'en aperçoive..mais c'est parce que Marc est tellement fort !) en Suisse (mais c'est connu les suisses allemands ce sont des sportifs) et en République Tchèque (les adeptes de VTT peuvent s'y rendre, ils vont adorer..c'est magnifique !), des routes de campagne et vraiment très peu de nationale (maximum 15 % du voyage)
  • Nous avons goûté à l'hospitalité de 5 pays bien différents : des sourires partout en République Tchèque (sauf à Prague), des aides magiques dans des moments difficiles (un trotinettiste de Prague nous a permis d'arriver juste à l'heure pour le train de retour), des explications de la route plus ou moins juste partout, un service au restaurant inexistant dans certains pays (on les cite pas..mais..), des pensions propres et accueillantes, peu de bons campings (3 sur 10), mais on essayait d'en trouver sur notre route (Martine n'aime pas trop les détours..après 100km dans les mollets) ce qui diminue le nombre de possibilités..
  • Nous avons mangé et bu plein de choses différentes. Martine qui se débrouille en Allemand n'arrivait pas à traduire les cartes des menus alors on y allait au pif...et on se laissait porter par l'aventure... Ah parfois l'aventure a été rude..mais parfois, quelle bonne surprise ! La bière et le jus de pomme ont coulé à flots sur notre passage.

L'Europe reste un continent avec des pays aux coutumes bien spécifiques, c'est un vrai plaisir de s'y promener et de profiter de chaque particularité !

Un petit résumé rigolo de notre ou de nos (car chaque année..c'est la même chose ...) périples à vélo : il vous faut juste deviner qui est qui...pas facile c'est vrai !!!aaa vélo2

Samedi 6 août

Dole - Camping de la plage d'Oselle (38km)

Ca y est nous y pensons depuis des mois et aujourd'hui,, nous voilà au départ. à Moret. où nous allons prendre le train pour Dole. Notre ami Francis a bien voulu nous amener.

  1  Arrivée (en train) et départ (à vélo) de Dole4

Très vite nous rejoignons le canal du Doubs. 35 km de piste facile, plates, sympas en pleine nature.

Il se fait tard, nous trouvons un superbe camping avec un lac où nous pouvons nous baigner. Tout va bien jusqu'à 3 heures du mat. Aïe il pleut..à 6heures il pleut toujours, à 7h aussi mais..si on veut faire nos 100km..faut y aller, on sort de la tente et on est trempé. Heureusement nous allons chauffer le thé dans le restau du camping avec tous les autres pauvres cyclistes..(dont une famille avec 3 enfants dont un tout petit..sont tous courageux, mais un peu déçu des vacances, il pleut tous les jours). Le propriétaire du camping est très sympa, et beau garçon !

Dimanche 7 août

Plage d'Oselle - Camping Les Lûmes (l'Isle sur le Doubs) (90km)

8o km de piste cyclable, le  long du Doubs : facile, agréable. On y a vu des châmois dans un champ, plusieurs hérons prêts à pêcher le poisson, des superbes péniches, des martins pêcheurs et nous avons chaparder quelques prunes (si peu..)

Le long du canal nous avons vu de belles choses comme   13

 14 mais aussi 26

16

et un tunnel à vélo...

Lundi 8 août

L'Isle sur le Doubs - Rixheim (93 km dont 10 de "perdu")

Y en a marre, il pleut à tout bout de champ, alors on met la cape, puis le soleil revient alors on enlève la cape et ainsi de suite toute la journée. En plus on se perd dans Mulhouse. Donc cette nuit Martine a décidé : on dort dans une auberge ... du coup c'est Marc qui fait la tête...mais pas longtemps, les avantages d'un bon lit chaud et sec lui redonne le sourire !

Alors qu'il ne pleut plus et que nous sommes sur un joli chemin, nous croisons ... une douche à péniche

89

Le canal du doubs contient 80 ecluses. Normal, il y a 100 mètres de dénivelé

23  27

Mardi 9 août

Rixheim (France) - Koblentz (Suisse et Allemagne) : 111 km

Quelle journée !

*On s'est perdu à 1Bâle et à Rheinfelden.

*On a traversé 4 ou 5 fois des frontières entre l'Allemagne la Suisse et la France (on ne savait tellement plus où on était que Martine, en Suisse, ne savait plus quelle monnaie utiliser. Déjà qu'elle devait retrouver ses bribes d'allemand : par exemple pour dire "vous n'avez pas moins cher ?" elle a réussi à sortir un "..."euh euh..wenig...euh euh wenig Geld ?" ...et qu'elle en riait encore 3 jours plus tard..).

*Martine a perdu ses lunettes de protections toute neuves

*On s'est retrouvé à monter une multitude d'escaliers en portant les bagages, puis les vélos (sur un chemin moins large que les vélos!).

*Nous sommes passés au pied de la seule centrale nucléaire suisse.

"Et on a fini dans un hôtel cher, sans petit déjeuner, ni repas du soir, en regardant la télévision allemande tout en grignotant nos réserves et le tout en rigolant....jaune

Bâle et son bac écologique sans moteur : on ne voit pas bien mais il s'agit d'un cable en travers du fleuve et d'un bac qui poussé par le courant mais retenu par le cable traverse toutes les 10 minutes le Rhin (si vous avez pas compris demandé à Marc qui a osbservé ce mécanisme sur toutes ces coutures..)

1046

Bâle toujours

7

Pluie à chaque arrêt !

Mercredi 10 Août

Koblentz - Stein am Rhein : 82 km

Départ avec pantalon - pullover - veste - gants - etc puis ça s'arrange. Surtout après le petit déj : dégustation de croissants au Ragusa avec vrai bircher suisse allemand délicieux ! Ce qui a redonné le sourire à Martine.

Ce jour nous avons vu le soleil et la chaleur revenir, Schaffhouse, les chutes du Rhin, Stein am Rheim et son camping ainsi qu'un système incroyable permettant aux vaches de venir se.. gratter le dos Si si si...

2122

  Les fameuses chutes du Rhin

1911

 

A part la cheminée pour les cigognes, on s'est bien demandé à sert ce bâtiment.

Sympa les paysages

15

et encore 23

Jeudi 11 août

Stein am Rhein (Suisse) - Sigmaringen (Allemagne)  80 Km

Pour une fois nous avons fait un peu de route. Nous voulons avancer un peu. car l'eurovélo tournique un peu trop, il nous permet de voir des jolis paysages, mais si nous voulons tenir notre but d'aller jusqu'à Praque...

Du coup, sans topo, nous nous sommes retrouvés dans une carrière et impossible de continuer, nous avons dû faire demi tour, en poussant le vélo..c'est pas comme ça on va avaler des kilomètres...DSC02518 

                                     Regardez le joli chemin comme celui-ciDSC02524

Et enfin nous rejoignons le Danube (Danau) qui ressemble plutôt à l'Arve qu'à un fleuve. Nous laissons le Rhin qui va d'est en ouest pour suivre le  Danube qui se tourne vers l'est. Du coup,  nous sommes montés en altitude jusqu'à 600 m.(dans la forêt noire)

DSC02527

Nous sommes passés par  Stockbach qui est jumelé avec la Roche sur Foron.  Et nous avons croisé des cigones, (Marc rêvait d'en voir depuis longtemps). 3 cigognes nous ont accompagnées un bout de chemin

DSC02530DSC02535

Nous sommes arrivés à Sigmaringen dans un camping rempli de français. En ville partout on parlait français (?) La raison en était une foire de produits français avec plein de camelots français et bilingue .Souper typique au resto : spätzlis au champignons..

Sigmaringen - Ulm 103 Km (déjà 500 km de parcourut depuis notre départ de Dole)

Etape sans grands intérêts  : une campagne toute plate, vaste et  ennuyeuse, sauf peut être : Marc s'émerveillant parfois devant des tracteurs TELLEMENT énormes !, quelques "tas" de bottes de foin..aussi large et haut qu'un petit immeuble à 2 ètages.. et surtout notre premier nid de cigogne, que nous photographions dans tous les sens puisque nous savons que les cigognes sont en train de disparaître de notre planète car chassées en afrique

DSC02530DSC02537

Le Danube s'élargit..

Arrivés à Ulm, nous n'avons pas trouvé le camping et en désespoir de cause (pour Marc toujours...Martine cela ne la dérange pas..) nous nous sommes retrouvés dans un hôtel en plein centre, ce qui nous a permis de visiter un peu, de voir la magnifique cathédrale d'Ulm et surtout de se faire une bonne petite bouffe dans un restaurant très sympa.

Samedi 13 Aout

Ulm - Donauworth 102 km

DSC02541DSC02543

Belle balade au milieu de la forêt avec une pause à midi dans un petit jardin avec un aménagement "bain de pied" dans de l'eau glacée, avec tout un protocole sensé (si la traduction de Martine vaut qqchose) nous procurer santé, joies et bonne humeur....Martine adorant ce genre d'expérience ..a poussé Marc  qui lui avait surtout envie de la bonne humeur de Martine ..et nous voilà ragaillardis pour la suite de nos aventures.

DSC02540

Petie ville bourgeoise dont nous n'avons plus le nom.

Et le Danube qui grossit grossit grossit

DSC02539DSC02545

Et pour la nuit, nous trouvons un camping sympa..(enfin..car vraiment en Allemagne ce n'est pas chose facile), avec, entre autres aménagements pour les cyclotouristes.. une petite cabane pour le petit déjeuner que nous dévorons (le petit déj pas la cabane..c'est vrai qu'on pourrait penser à la maison d'Hansel et Gretel..!)

DSC02548DSC02549

Dimanche 14 Août

Donauworth - Ingolstadt : 68 km

Etape "paumatoire". En effet nous ne savions jamais si nous étions sur le bon chemin. Arrivés à Ingolstadt nous avons souhaité nous reposer. Hélas le camping n'était pas sympa et cher. Par contre nous avons pu observer de grandes aigrettes de la taille d'une cigogne et toute blanches.Et nous avons rencontré une famille de parisiens qui nous ont prêtés leurs cartes et nous avons passé la soirée à noter les principales infos et le trajet jusqu'à Vienne...Oui, parce que jusqu'ici on n'avait aucune carte, aucune indication..c'était l'aventure....Merci de ne pas faire de commentaires ! on sait !

Lundi 15 Août

Ingolstadt - Kiefort 107 km

Nous avons mis le réveil à 6h et sommes partis à 7...mais il fallait être fou pour partir ce matin là. Une pluie battante, le froid et le moral un peu en dessous de 0 et nous étions perdus. Il nous fallait retrouver l'eurovélo perdu la veille. Après qques kilomètres nous nous sommes retrouvés trempés..sous une autoroute dansla brume et la boue.. là l'ambiance était glauque de chez glauque.

15 août, journée très pieuse en Allemagne !!! Nous qui espérions trouver un petit café pour nous réchauffer, tout était fermé, sauf les églises... Et alors que nous mangions des restes de biscuits sous un abri près d'une église, nous avons passé notre temps à observer dès la première salve de cloches jusqu'à 10 mnutes après l'appel,  tous les habitants du village se ruer vers l'église. Pas vu souvent ce genre de scène vers chez nous. 

Puis la pluie s'arrête et heureusement la ballade devient beaucoup plus belle, avec une croisière (obligatoire, il n'y avait plus de chemin...sinon Marc n'aurait jamais voulu...) de 7 km à travers les gorges du Danbue, magnifique !. Sur le bateau, une  star heureuse de ce repos forcé :

DSC02555DSC02557

 et un grognon qui ne veut faire que du vélo, et du vélo et encore du vélo

Mais voyez ce paysage magnifique !DSC02558

DSC02562DSC02560

Petite question : quelle est le nom de cette plante ? On vous aide..c'est une plante très importante en Allemagne

DSC02553

DSC02552

C'est du houblon et un champ de houblon est une houblonnière !(vous ne serez pas venu sur ce  blog pour rien !)

Enfin nous arrivons  à Kiefort (Worth), nous trouvons une pension tenue par un vieux monsieur bien gentil. Par contre un seul bar-restaurant, avec des buveurs de bière et une serveuse pas très avenante..et personne pour nous traduire la carte...et du coup ce qui nous a été jeté sur la table...était fort peu appétissant ...avec une forte odeur de cochon...et on a dû redemander un 2ème service...parce que bon...quand on roule des kil comme ça..on a quand même faim... Bref vives les légumes de notre potager !.

Mardi 16 Août

Kiefort - Passau 131 km

DSC02570

Nous sommes partis dans une ambiance d'automne avec brouillard et froid...Marc ça lui faisait penser aux horribles retours à l'école en automne.... Le paysage..enfin ce que l'on arrivait à voir..est peu intéressant, quand tout à  coup la route devant nous est comme coupée, noire d'oiseaux. Ce sont des étourneaux qui au fil de notre avancement, se posent dans les champs, puis sur les fils électriques et denouveau sur la route..qui disparait sous une nuée d'oiseaux...

DSC02583DSC02576

Fatiguant de faire 138 km mais on voit du pays...

DSC02568DSC02605

En fin de journée, fatigués, nous arrivons à Passau, dernière ville avant l'Autriche et où Marc doit retrouver son passeport, oublié à Evires et envoyé par poste par Francis (encore lui ! quelle bonne âme !).  Comme nous devons attendre l'arrivée du passeport, nous prenons une journée de repos dans cette très jolie ville ! Regardez les images suivantes, vous croyez vous en Allemagne ou en Espagne ? :

DSC02595DSC02593

DSC02598

Passau (Allemagne) - Linz (Autriche) : 111 km

Après avoir enfin reçu la carte d'identité de Marc à la gare de Passau, devant un bon petit déj dans un bistrot (précision donnée par Martine, car c'est tellement rare les fois où elle arrive à pousser Marc pour boire un café dans ..un café..) Jolie étape en 3 trajets bien différents et une traversée sur un bac (ça fait du bien d'avancer sans pédaler, même si c'est pour 97mètres..on se contente de peu dans ces conditions..). Aucune frontière, aucune borne entre l'Allemagne et l'Autriche, juste les immatriculations des voitures..

1) Un paysageDSC02612 très touristique-mignon au milieu de la forêt avec cette fameuse traversée du Danuble sur un bac

DSC02619DSC02625

2) une forêt extrêmement sauvage avec un Danube passant au milieu des montages et 3) la la campagne  et même 4) un petit bout sur une route.

Le Danube est devenu un vrai fleuve majestueux. Il s'est créé son lit, tout en virage à travers une contrée de forêts et de colines.

Passés proche de Mathausen nous avons eu une pensée forte pour tous les malheureux qui ont été amenés là-bas et à la stupidité de la guerre....

En cours de route Marc est heureux mais un brin timide de recontrer une autre belle sirène.. (mais la sienne est beaucoup plus belle..; ) en pleine cambrousse !  DSC02610

Le soir à Linz nous sommes partis à la recherche de la tourte de Linz..pas trouvée mais avons tout de même bien mangé..

Vendredi 19 Aout 2011

Linz - Malti 111 km

Etape facile (dixit Martine car pour Marc toutes les étapes étaient faciles..), avec un vent qui nous poussait. Vu pas mal de biches. un faon et un daguet (petit cerf) qui est sorti juste devant le guidon de Marc ..tous les deux ont eu très très peur !

En Autriche, ce qui surprend les vélocipèdes ..et personne d'autre nous en sommes certains, ce sont le nombre incroyable de parking à vélo. Il y en a partout, devant chaque bâtiment et de formes et de complexités différentes (une ou deux fois Martine a posé son vélo à côté car ..trop compliqué ..ou pas compris l'idée ! Marc lui son vélo était tellement large...que la plupart du temps il n'entrait pas dans le parking prévu..)

Nous avons à nouveau pu contempler quelques cigognes en vol, ainsi que des cigognes spéciales posées devant les maisons ayant reçu leur beau cadeau :

DSC02611

Pour une fois...la journée n'a pas été  trop moche...on ne s'est fait rincer qu'une fois...mais les orages sont arrivés le soir, alors que nous apprenions qu'à Genève c'était la canicule..!

DSC02630DSC02632

L'orage nous est passé devant sans s'arrêter..mais malgré tout ce fut une nuit d'enfer avec un fou dans le camping (disco et cris de toutes sortes jusqu'à 5 heures du mat..EH OH .. il y en qui pédalent !!)

Samedi 20 Août

Melti - Klosterneuburg 107 Km (à 10 km de Vienne)

Etape facile et très belle avec beaucoup de pistes cyclables de très bonne qualité. Beaucoup de monde sur les pistes mais.. nous sommes samedi. Nous croisons une quantité importante de bateaux de croisière qui remontent le Danube jusqu'à Passau (c'est aussi une jolie manière de visiter la région...mais avec la notre on est plus libre...)

DSC02637

DSC02639  DSC02642

Dernier camping : en république tchèque il y a des camping mais pas vraiment sur la greenway, la véloroute que nous allons prendre bientôt...(et Martine aime toujours moins faire des détours.., nous avons quand même déjà 1'343 km dans les mollets..)

Le soir, nous préfèrons dormir pas trop de loin de Vienne, à 195 mètre d'altitude les arrivées dans les villes étant toujours difficile pour les vélocipèdes que nous sommes (on se perd, il y a des voitures partout etc..). Nous dormons dans notre dernier camping du voyage, le coeur heureux d'atteindre déjà notre premier objectif : Vienne

Dimanche 21 Août

Vienne 20 km

Martine avait relevé sur le topo une pension à Vienne que nous avons trouvé après qques aller-revenues..Nous nous posons et partons visiter Vienne, mais hélas Martine n'avait pas une forme olympique (une petite tourista..à Vienne..) . Comme quoi....elle préfère faire 100 km que 20 km.

Une voie vélo balisée permettant de relier  Prague à Vienne existe.  Elle suit des itinéraires existants comme l'eurovélo 9, des chemins VTT, etc. Du coup cette rando est assez drôle à suivre. Certains moments la balise Greenway n'existe plus alors que nous sommes toujours sur le bon chemin..pouquoi pas...mais il faut juste le savoir et comme on ne lit pas le tchéque....

De plus, cette voie a été pensée dans le sens Prague - Vienne. Donc pas très facile pour les cyclotrouriste comme nous qui voulons aller de Vienne à Prague ! 

Lundi 22 Août (c'est l'anni du fiston..gros bisous Mon Grand ...de Tchéquie)

Vienne - Hevlin (46km de vélo et 90km en train de Volkersdorf à Laa an Donau)

Nous avions prévu de partir assez tôt, juste le temps d'aller acheter le topo à Vienne. Mais 1) Martine n'est toujours pas au top de sa forme ..et 2) le seul topo trouvé pour la greenway est en langue tchèque et comme dit plus haut dans le mauvais sens, ce qui demande à notre cerveau un certain sens de l'adaptation.... Nous ne sommes donc partis que vers 11h et déjà le soleil était chaud (surtout trop chaud pour Martine). De plus, pour sortir de Vienne, on s'est pas mal perdus (c'est toujours la même histoire : les arrivées et les sorties de ville pour les cyclotouristes c'est vraiment la "cata"...)

Par contre, on a adoré : un long et large pont, rien que pour nous les cyclistes (ils sont sympas les automobilistes d'abandonner leur route que pour nous...) , ce pont nous a permis de définitivement laisser derrière nous, la ville et ses fous du volant. 

DSC02675

Vers 12h30 nous avons dû nous arrêter : plus d'énergie chez la cavalière au vélo bleu...et le vélo bleu n'avance pas tout seul....  Nous avons alors décidé qu'une partie de cette étape se ferait en train.

Bien nous en a pris, car les 15 km pour rejoindre la gare la plus proche ont déjà été assez pénibles : tout fuit...Martine avec sa tourista, puis c'est son vélo : crevaison en plein cagnard sur un pont passant sur une'autoroute.

Bref vers 17h nous avons embarqué dans un train nous amenant directement à la frontière avec la République Thchèque . A la sortie du train nous avons mis le cap sur cette république que nous nous réjouissons de visiter..mais avec une certaine appréhension tout de même.. et vers 18h30 nous passons la frontière sans encombre. Martine s'est tout de suite sentie à l'aise à Strohbachland (dixit son frère).

DSC02678

Soudain nous passons devant un bureau de change ????!!!?? Marc trouve ça bizzard..Martine aussi mais bon, elle a retrouvé la forme et plus rien ne l'arrête. Heureusement Marc insiste : "s'il y a un bureau de change, la question est de savoir quelle monnaie est utilisée en république Thchèque ?" (nous étions certains que l'Euro était présent partout sauf en CH). Le gars du change est super sympa et nous explique qu'il s'agit des couronnes tchèques et que nos qques euros vont nous rendre très riches.. 

Munis donc de 6'500 couronnes nous arrivons vers le premier village : Hevlin.  Changement total par rapport à l'Autriche !  Nous trouvons rapidement une pension, mais impossible de parler ni allemand ni anglais. Utilisation donc des mains et des mimiques : éclats de rire assurés. La pension était régie par la station service qui ressemblait , niveau ambiance, à la station service de Bagdad Café.Dépaysement sympathique !

Le soir nous nous sommes rendus dans le premier "bistrot" ouvert avec pizzas surgelées à la clé. Ce bistrot (la serveuse n'avait pas l'air très à l'aise de nous servir..) s'est avéré être un bordel pour autrichien. Ambiance, ambiance !

DSC02679   DSC02680

Vues sur le village depuis notre fenêtre

  Mardi 23 Août

Hevlin - Vranov da nat Dyll 67 km

Levés tôt : 5h30, belle journée en perspective. Les premiers kilomètres se font avec facilité, tellement facile que presque un peu ennuyant. Mais petit à petit les routes deviennent des pistes puis se transforment en chemin de terre et se finissent en pratique de VTT.Ah ce n'est plus du tout ennuyeux..par contre cela va être difficile de faire nos 100km prévus.. Et, la canicule est enfin arrivée jusqu'à nous...mais finalement, Martine regrette presque la pluie, car 32 degrés et des dénivellés...c'est pas non plus des conditions idéales..

Nous nous retrouvons être les seuls cyclotouristes avec des bagages, au milieu de VTTistes : chemins de terre, de cailloux, denivellés impressionnants...(500m sur toute l'étape), ponts, et...paysages magnifiques avec des forêts superbes, des paysages sauvages  :

DSC02695  DSC02700

Voyez vous même le dénivelé....! A mi hauteur : un petit bar de dégustation de ...vin blanc...(?). Nous avec nos bagages...on va se contenter de boire de la flotte du coin et on continue ça monte ça monte...faut pousser le vélo... Heureusement que les paysages sont ce qu'ils sont...et au moins nous ne sommes pas ennuyés par les voitures... (faut toujours trouver du positif!!)

Nous visitons un moulin DSC02686 et dissertons sur les possibitlités suivantes : le grand père de Martine avait un moulin à Versoix et c'est de son côté qu'il y aurait des origines tchéques, donc.. peut être que nous avons retrouvé la maison de son arrière arrière arrière arrière grand père ? En tout cas les vélos ont l'air bien sous ce porche.

(Quand on passe 24h sur 24 ensemble, faut bien trouver des sujets de discussions variés..et donc tout élément nouveau ou répétitif donne lieu à une discussion.. mais pas de panique, nous ne vous ferons part que des "meilleurs", parce que bien souvent nous étions soulagés de savoir qu'il n'y avait pas de micros sur nos vélos..)

DSC02689

Puis, devant un centre de massage, nous dissertons sur le pourquoi pas venir s'installer en Tchèquie?

DSC02684

Enfin après seulement 67 km, mais éreintés nous arrivons dans un village très sympa et mignon comme tout dans un fond de la vallée. Ce qui veut dire que le lendemain..on aura denouveau de belles montées...mais bon profitons de ce petit coin de paradis. Nous y rencontrons un tchèco-anglais ou anglo-tchéque qui après une enfance en Angleterre est venu il y a 10 ans vivre à Prague. Il nous a rencontré la république Thchèque d'aujourd'hui. Vraiment intéressant.

Mercredi 24 Août

Vranov na Dyll - Nora Brystice 74 km

Levés très tôt car nous savions que nous allions avoir une côte assez raide à la sortie de la ville. Selon les touristes rencontrés, avec tous nous bagages, nous allions devoir mettre pied à terre (aie le vélo de Marc est vraiment lourd..Martine hésite, va-t-elle reprendre qques kilos déposés discrètement dans ses bagages..et puis non..il est tellement fort !!) . Et en fait, la côte fut avalée en une petite demi heure, nos mollets entrainés n'ont plus peur de grand chose...De plus le lever de soleil était magnifiqueDSC02701

Ensuite nous avons traversé des plaines gigantesques, des champs à perte de vue.

Ci dessous, désolés..on ne voit pas bien,  mais ce sont des oies sauvages dans un champ. Il y en avait tellement qu'elles remplissaient le champ..mais ça donne rien sur la photo...c'est juste un souvenir ..pour nous..DSC02706DSC02712

Les villages tchèques sont vraiments accueuillants et magnifiques, mais ..pavés.. ça Martine n'aime pas trop et fait du 3 à l'heure maxi...

DSC02721DSC02722

L'étape fut vraiment merveilleuse, pleine de changements : forêts magnifiques et sauvages, des pistes perdues mais bien balisées et une nature sauvegardée, protégée et entretenue

DSC02726

DSC02728

Puis,  tout à coup : Surprise ! devant nous un magnifique château, plein de touristes ...et de glaciers et de wc payants.. comme ça ...au milieu de rien du tou, au détour d'un virage en pleine forêt..

On a joué aux touristes, on a payé les wc, on s'est payé une glace et on a fait la sieste sur un banc dans un parc.

Ah oui, parce que..depuis qu'il fait beau et chaud nous avons retrouvé notre habitude de faire la sieste, entre 13 et 15h..) Lorsque nous aurons terminé nos pages sur nos 2 voyages à vélo précédent, vous le lirez, en principe on l'a fait tous les jours..mais là avec la pluie et le froid on en avait fait qu'une ou deux

DSC02738 bref on a adoré faire du vélo en République Tchèque......

Jeudi 25 Aout (c'est l'anni de la petite Zoé..2 ans..gros bisous de Tchéquie petite Zoé !)

Nova Brystice - Tabor 82 km

Snif nous savons que ce sera la dernière étape, puisque nous avons décidé de nous arrêter à Tabor ce soir puis de prendre un train le lendemain pour Prague, afin de nous reposer deux jours, avant le retour difficile vers le train la voiture etc etc etc .... Pour Marc c'est vraiment dur, il se sent tellement prêt à partir avec son vélo pour Katmandou !.

Nous avons donc profité au maximum de cette journée.

Les panneaux d'indications deviennent plus clairs : DSC02740

Image dédiée par Marc à sa nièce Hélène et son futur ranch ?

DSC02743

Encore de la forêt toujours si bien entretenue, si magnifique, des étangs, des canards blanc, un troupeau d'au moins 100 biches et cerfs..mais derrière des barrières..des montées, des descentes,

DSC02746

et bientôt.. l'indication Prahau. Nous en avions tellement parler, nous l'avons tellement espérer...émotions !!DSC02752DSC02754

Nous arrivons  à Tabor (pas la montagne de Savoie )

et après une nuit à l’hôtel nous prenons le train pour Prague l

Total de 1632 km, quelques disputes, des rires, des émotions, quelques kilos en moins, des mollets en plus et un voyage aventure comme on les aime..... 

DSC02717DSC02710

Quelques photos de Prague.

Désolé, mais nous avons moins aimé Prague que les autres villes tchèques visitées. Prague c'est  trop touristique, trop cher, peu acceuillant, mais c'est une grande ville intéressante et peut être à visiter différemment qu'à vélo (déjà que c'est une ville toute pavée...)

Bonjour à tous

Nous sommes heureux de partager avec vous notre voyage à vélo de 1600 km à travers l'Europe, de Dole à Prague en passant par Mulhouse, Bâle, le lac de Constance, Ulm, Passau et Vienne, via l'eurovélo 6 puis Prague via la greenway, pour visualiser notre parcours, aller voir l'article

Petit résumé en chiffres de notre périple (plus d'infos suivront sur les pages que nous allons créer..bientôt) :

  • Nous avons conduits nos vélos à travers 5 pays : la France, la Suisse, l'Allemagne, l'Autriche et la République Tchèque.
  • Nous avons utilisé 3 monnaies différentes : l'Euro, les francs et la couronne tchèque.
  • Nous nous sommes retrouvés sur des pistes cyclables nickels le long du Doubs (en France) et le long du Rhin en Allemagne, sur des pistes cyclables sportives, surtout pour nos vélos de route et chargés...surtout Marc..(Martine a une tactique utilisée depuis 3 ans, pour se débarrasser des choses lourdes...sans que Marc s'en aperçoive..mais c'est parce que Marc est tellement fort !) en Suisse (mais c'est connu les suisses allemands ce sont des sportifs) et en République Tchèque (les adeptes de VTT peuvent s'y rendre, ils vont adorer..c'est magnifique !), des routes de campagne et vraiment très peu de nationale (maximum 15 % du voyage)
  • Nous avons goûté à l'hospitalité de 5 pays bien différents : des sourires partout en République Tchèque (sauf à Prague), des aides magiques dans des moments difficiles (un trotinettiste de Prague nous a permis d'arriver juste à l'heure pour le train de retour), des explications de la route plus ou moins juste partout, un service au restaurant inexistant dans certains pays (on les cite pas..mais..), des pensions propres et accueillantes, peu de bons campings (3 sur 10), mais on essayait d'en trouver sur notre route (Martine n'aime pas trop les détours..après 100km dans les mollets) ce qui diminue le nombre de possibilités..
  • Nous avons mangé et bu plein de choses différentes. Martine qui se débrouille en Allemand n'arrivait pas à traduire les cartes des menus alors on y allait au pif...et on se laissait porter par l'aventure... Ah parfois l'aventure a été rude..mais parfois, quelle bonne surprise ! La bière et le jus de pomme ont coulé à flots sur notre passage.

L'Europe reste un continent avec des pays aux coutumes bien spécifiques, c'est un vrai plaisir de s'y promener et de profiter de chaque particularité !

Un petit résumé rigolo de notre ou de nos (car chaque année..c'est la même chose ...) périples à vélo : il vous faut juste deviner qui est qui...pas facile c'est vrai !!!aaa vélo2

Samedi 6 août

Dole - Camping de la plage d'Oselle (38km)

Ca y est nous y pensons depuis des mois et aujourd'hui,, nous voilà au départ. à Moret. où nous allons prendre le train pour Dole. Notre ami Francis a bien voulu nous amener.

  1  Arrivée (en train) et départ (à vélo) de Dole4

Très vite nous rejoignons le canal du Doubs. 35 km de piste facile, plates, sympas en pleine nature.

Il se fait tard, nous trouvons un superbe camping avec un lac où nous pouvons nous baigner. Tout va bien jusqu'à 3 heures du mat. Aïe il pleut..à 6heures il pleut toujours, à 7h aussi mais..si on veut faire nos 100km..faut y aller, on sort de la tente et on est trempé. Heureusement nous allons chauffer le thé dans le restau du camping avec tous les autres pauvres cyclistes..(dont une famille avec 3 enfants dont un tout petit..sont tous courageux, mais un peu déçu des vacances, il pleut tous les jours). Le propriétaire du camping est très sympa, et beau garçon !

Dimanche 7 août

Plage d'Oselle - Camping Les Lûmes (l'Isle sur le Doubs) (90km)

8o km de piste cyclable, le  long du Doubs : facile, agréable. On y a vu des châmois dans un champ, plusieurs hérons prêts à pêcher le poisson, des superbes péniches, des martins pêcheurs et nous avons chaparder quelques prunes (si peu..)

Le long du canal nous avons vu de belles choses comme   13

 14 mais aussi 26

16

et un tunnel à vélo...

Lundi 8 août

L'Isle sur le Doubs - Rixheim (93 km dont 10 de "perdu")

Y en a marre, il pleut à tout bout de champ, alors on met la cape, puis le soleil revient alors on enlève la cape et ainsi de suite toute la journée. En plus on se perd dans Mulhouse. Donc cette nuit Martine a décidé : on dort dans une auberge ... du coup c'est Marc qui fait la tête...mais pas longtemps, les avantages d'un bon lit chaud et sec lui redonne le sourire !

Alors qu'il ne pleut plus et que nous sommes sur un joli chemin, nous croisons ... une douche à péniche

89

Le canal du doubs contient 80 ecluses. Normal, il y a 100 mètres de dénivelé

23  27

Mardi 9 août

Rixheim (France) - Koblentz (Suisse et Allemagne) : 111 km

Quelle journée !

*On s'est perdu à 1Bâle et à Rheinfelden.

*On a traversé 4 ou 5 fois des frontières entre l'Allemagne la Suisse et la France (on ne savait tellement plus où on était que Martine, en Suisse, ne savait plus quelle monnaie utiliser. Déjà qu'elle devait retrouver ses bribes d'allemand : par exemple pour dire "vous n'avez pas moins cher ?" elle a réussi à sortir un "..."euh euh..wenig...euh euh wenig Geld ?" ...et qu'elle en riait encore 3 jours plus tard..).

*Martine a perdu ses lunettes de protections toute neuves

*On s'est retrouvé à monter une multitude d'escaliers en portant les bagages, puis les vélos (sur un chemin moins large que les vélos!).

*Nous sommes passés au pied de la seule centrale nucléaire suisse.

"Et on a fini dans un hôtel cher, sans petit déjeuner, ni repas du soir, en regardant la télévision allemande tout en grignotant nos réserves et le tout en rigolant....jaune

Bâle et son bac écologique sans moteur : on ne voit pas bien mais il s'agit d'un cable en travers du fleuve et d'un bac qui poussé par le courant mais retenu par le cable traverse toutes les 10 minutes le Rhin (si vous avez pas compris demandé à Marc qui a osbservé ce mécanisme sur toutes ces coutures..)

1046

Bâle toujours

7

Pluie à chaque arrêt !

Mercredi 10 Août

Koblentz - Stein am Rhein : 82 km

Départ avec pantalon - pullover - veste - gants - etc puis ça s'arrange. Surtout après le petit déj : dégustation de croissants au Ragusa avec vrai bircher suisse allemand délicieux ! Ce qui a redonné le sourire à Martine.

Ce jour nous avons vu le soleil et la chaleur revenir, Schaffhouse, les chutes du Rhin, Stein am Rheim et son camping ainsi qu'un système incroyable permettant aux vaches de venir se.. gratter le dos Si si si...

2122

  Les fameuses chutes du Rhin

1911

 

A part la cheminée pour les cigognes, on s'est bien demandé à sert ce bâtiment.

Sympa les paysages

15

et encore 23

Jeudi 11 août

Stein am Rhein (Suisse) - Sigmaringen (Allemagne)  80 Km

Pour une fois nous avons fait un peu de route. Nous voulons avancer un peu. car l'eurovélo tournique un peu trop, il nous permet de voir des jolis paysages, mais si nous voulons tenir notre but d'aller jusqu'à Praque...

Du coup, sans topo, nous nous sommes retrouvés dans une carrière et impossible de continuer, nous avons dû faire demi tour, en poussant le vélo..c'est pas comme ça on va avaler des kilomètres...DSC02518 

                                     Regardez le joli chemin comme celui-ciDSC02524

Et enfin nous rejoignons le Danube (Danau) qui ressemble plutôt à l'Arve qu'à un fleuve. Nous laissons le Rhin qui va d'est en ouest pour suivre le  Danube qui se tourne vers l'est. Du coup,  nous sommes montés en altitude jusqu'à 600 m.(dans la forêt noire)

DSC02527

Nous sommes passés par  Stockbach qui est jumelé avec la Roche sur Foron.  Et nous avons croisé des cigones, (Marc rêvait d'en voir depuis longtemps). 3 cigognes nous ont accompagnées un bout de chemin

DSC02530DSC02535

Nous sommes arrivés à Sigmaringen dans un camping rempli de français. En ville partout on parlait français (?) La raison en était une foire de produits français avec plein de camelots français et bilingue .Souper typique au resto : spätzlis au champignons..

Sigmaringen - Ulm 103 Km (déjà 500 km de parcourut depuis notre départ de Dole)

Etape sans grands intérêts  : une campagne toute plate, vaste et  ennuyeuse, sauf peut être : Marc s'émerveillant parfois devant des tracteurs TELLEMENT énormes !, quelques "tas" de bottes de foin..aussi large et haut qu'un petit immeuble à 2 ètages.. et surtout notre premier nid de cigogne, que nous photographions dans tous les sens puisque nous savons que les cigognes sont en train de disparaître de notre planète car chassées en afrique

DSC02530DSC02537

Le Danube s'élargit..

Arrivés à Ulm, nous n'avons pas trouvé le camping et en désespoir de cause (pour Marc toujours...Martine cela ne la dérange pas..) nous nous sommes retrouvés dans un hôtel en plein centre, ce qui nous a permis de visiter un peu, de voir la magnifique cathédrale d'Ulm et surtout de se faire une bonne petite bouffe dans un restaurant très sympa.

Samedi 13 Aout

Ulm - Donauworth 102 km

DSC02541DSC02543

Belle balade au milieu de la forêt avec une pause à midi dans un petit jardin avec un aménagement "bain de pied" dans de l'eau glacée, avec tout un protocole sensé (si la traduction de Martine vaut qqchose) nous procurer santé, joies et bonne humeur....Martine adorant ce genre d'expérience ..a poussé Marc  qui lui avait surtout envie de la bonne humeur de Martine ..et nous voilà ragaillardis pour la suite de nos aventures.

DSC02540

Petie ville bourgeoise dont nous n'avons plus le nom.

Et le Danube qui grossit grossit grossit

DSC02539DSC02545

Et pour la nuit, nous trouvons un camping sympa..(enfin..car vraiment en Allemagne ce n'est pas chose facile), avec, entre autres aménagements pour les cyclotouristes.. une petite cabane pour le petit déjeuner que nous dévorons (le petit déj pas la cabane..c'est vrai qu'on pourrait penser à la maison d'Hansel et Gretel..!)

DSC02548DSC02549

Dimanche 14 Août

Donauworth - Ingolstadt : 68 km

Etape "paumatoire". En effet nous ne savions jamais si nous étions sur le bon chemin. Arrivés à Ingolstadt nous avons souhaité nous reposer. Hélas le camping n'était pas sympa et cher. Par contre nous avons pu observer de grandes aigrettes de la taille d'une cigogne et toute blanches.Et nous avons rencontré une famille de parisiens qui nous ont prêtés leurs cartes et nous avons passé la soirée à noter les principales infos et le trajet jusqu'à Vienne...Oui, parce que jusqu'ici on n'avait aucune carte, aucune indication..c'était l'aventure....Merci de ne pas faire de commentaires ! on sait !

Lundi 15 Août

Ingolstadt - Kiefort 107 km

Nous avons mis le réveil à 6h et sommes partis à 7...mais il fallait être fou pour partir ce matin là. Une pluie battante, le froid et le moral un peu en dessous de 0 et nous étions perdus. Il nous fallait retrouver l'eurovélo perdu la veille. Après qques kilomètres nous nous sommes retrouvés trempés..sous une autoroute dansla brume et la boue.. là l'ambiance était glauque de chez glauque.

15 août, journée très pieuse en Allemagne !!! Nous qui espérions trouver un petit café pour nous réchauffer, tout était fermé, sauf les églises... Et alors que nous mangions des restes de biscuits sous un abri près d'une église, nous avons passé notre temps à observer dès la première salve de cloches jusqu'à 10 mnutes après l'appel,  tous les habitants du village se ruer vers l'église. Pas vu souvent ce genre de scène vers chez nous. 

Puis la pluie s'arrête et heureusement la ballade devient beaucoup plus belle, avec une croisière (obligatoire, il n'y avait plus de chemin...sinon Marc n'aurait jamais voulu...) de 7 km à travers les gorges du Danbue, magnifique !. Sur le bateau, une  star heureuse de ce repos forcé :

DSC02555DSC02557

 et un grognon qui ne veut faire que du vélo, et du vélo et encore du vélo

Mais voyez ce paysage magnifique !DSC02558

DSC02562DSC02560

Petite question : quelle est le nom de cette plante ? On vous aide..c'est une plante très importante en Allemagne

DSC02553

DSC02552

C'est du houblon et un champ de houblon est une houblonnière !(vous ne serez pas venu sur ce  blog pour rien !)

Enfin nous arrivons  à Kiefort (Worth), nous trouvons une pension tenue par un vieux monsieur bien gentil. Par contre un seul bar-restaurant, avec des buveurs de bière et une serveuse pas très avenante..et personne pour nous traduire la carte...et du coup ce qui nous a été jeté sur la table...était fort peu appétissant ...avec une forte odeur de cochon...et on a dû redemander un 2ème service...parce que bon...quand on roule des kil comme ça..on a quand même faim... Bref vives les légumes de notre potager !.

Mardi 16 Août

Kiefort - Passau 131 km

DSC02570

Nous sommes partis dans une ambiance d'automne avec brouillard et froid...Marc ça lui faisait penser aux horribles retours à l'école en automne.... Le paysage..enfin ce que l'on arrivait à voir..est peu intéressant, quand tout à  coup la route devant nous est comme coupée, noire d'oiseaux. Ce sont des étourneaux qui au fil de notre avancement, se posent dans les champs, puis sur les fils électriques et denouveau sur la route..qui disparait sous une nuée d'oiseaux...

DSC02583DSC02576

Fatiguant de faire 138 km mais on voit du pays...

DSC02568DSC02605

En fin de journée, fatigués, nous arrivons à Passau, dernière ville avant l'Autriche et où Marc doit retrouver son passeport, oublié à Evires et envoyé par poste par Francis (encore lui ! quelle bonne âme !).  Comme nous devons attendre l'arrivée du passeport, nous prenons une journée de repos dans cette très jolie ville ! Regardez les images suivantes, vous croyez vous en Allemagne ou en Espagne ? :

DSC02595DSC02593

DSC02598

Passau (Allemagne) - Linz (Autriche) : 111 km

Après avoir enfin reçu la carte d'identité de Marc à la gare de Passau, devant un bon petit déj dans un bistrot (précision donnée par Martine, car c'est tellement rare les fois où elle arrive à pousser Marc pour boire un café dans ..un café..) Jolie étape en 3 trajets bien différents et une traversée sur un bac (ça fait du bien d'avancer sans pédaler, même si c'est pour 97mètres..on se contente de peu dans ces conditions..). Aucune frontière, aucune borne entre l'Allemagne et l'Autriche, juste les immatriculations des voitures..

1) Un paysageDSC02612 très touristique-mignon au milieu de la forêt avec cette fameuse traversée du Danuble sur un bac

DSC02619DSC02625

2) une forêt extrêmement sauvage avec un Danube passant au milieu des montages et 3) la la campagne  et même 4) un petit bout sur une route.

Le Danube est devenu un vrai fleuve majestueux. Il s'est créé son lit, tout en virage à travers une contrée de forêts et de colines.

Passés proche de Mathausen nous avons eu une pensée forte pour tous les malheureux qui ont été amenés là-bas et à la stupidité de la guerre....

En cours de route Marc est heureux mais un brin timide de recontrer une autre belle sirène.. (mais la sienne est beaucoup plus belle..; ) en pleine cambrousse !  DSC02610

Le soir à Linz nous sommes partis à la recherche de la tourte de Linz..pas trouvée mais avons tout de même bien mangé..

Vendredi 19 Aout 2011

Linz - Malti 111 km

Etape facile (dixit Martine car pour Marc toutes les étapes étaient faciles..), avec un vent qui nous poussait. Vu pas mal de biches. un faon et un daguet (petit cerf) qui est sorti juste devant le guidon de Marc ..tous les deux ont eu très très peur !

En Autriche, ce qui surprend les vélocipèdes ..et personne d'autre nous en sommes certains, ce sont le nombre incroyable de parking à vélo. Il y en a partout, devant chaque bâtiment et de formes et de complexités différentes (une ou deux fois Martine a posé son vélo à côté car ..trop compliqué ..ou pas compris l'idée ! Marc lui son vélo était tellement large...que la plupart du temps il n'entrait pas dans le parking prévu..)

Nous avons à nouveau pu contempler quelques cigognes en vol, ainsi que des cigognes spéciales posées devant les maisons ayant reçu leur beau cadeau :

DSC02611

Pour une fois...la journée n'a pas été  trop moche...on ne s'est fait rincer qu'une fois...mais les orages sont arrivés le soir, alors que nous apprenions qu'à Genève c'était la canicule..!

DSC02630DSC02632

L'orage nous est passé devant sans s'arrêter..mais malgré tout ce fut une nuit d'enfer avec un fou dans le camping (disco et cris de toutes sortes jusqu'à 5 heures du mat..EH OH .. il y en qui pédalent !!)

Samedi 20 Août

Melti - Klosterneuburg 107 Km (à 10 km de Vienne)

Etape facile et très belle avec beaucoup de pistes cyclables de très bonne qualité. Beaucoup de monde sur les pistes mais.. nous sommes samedi. Nous croisons une quantité importante de bateaux de croisière qui remontent le Danube jusqu'à Passau (c'est aussi une jolie manière de visiter la région...mais avec la notre on est plus libre...)

DSC02637

DSC02639  DSC02642

Dernier camping : en république tchèque il y a des camping mais pas vraiment sur la greenway, la véloroute que nous allons prendre bientôt...(et Martine aime toujours moins faire des détours.., nous avons quand même déjà 1'343 km dans les mollets..)

Le soir, nous préfèrons dormir pas trop de loin de Vienne, à 195 mètre d'altitude les arrivées dans les villes étant toujours difficile pour les vélocipèdes que nous sommes (on se perd, il y a des voitures partout etc..). Nous dormons dans notre dernier camping du voyage, le coeur heureux d'atteindre déjà notre premier objectif : Vienne

Dimanche 21 Août

Vienne 20 km

Martine avait relevé sur le topo une pension à Vienne que nous avons trouvé après qques aller-revenues..Nous nous posons et partons visiter Vienne, mais hélas Martine n'avait pas une forme olympique (une petite tourista..à Vienne..) . Comme quoi....elle préfère faire 100 km que 20 km.

Une voie vélo balisée permettant de relier  Prague à Vienne existe.  Elle suit des itinéraires existants comme l'eurovélo 9, des chemins VTT, etc. Du coup cette rando est assez drôle à suivre. Certains moments la balise Greenway n'existe plus alors que nous sommes toujours sur le bon chemin..pouquoi pas...mais il faut juste le savoir et comme on ne lit pas le tchéque....

De plus, cette voie a été pensée dans le sens Prague - Vienne. Donc pas très facile pour les cyclotrouriste comme nous qui voulons aller de Vienne à Prague ! 

Lundi 22 Août (c'est l'anni du fiston..gros bisous Mon Grand ...de Tchéquie)

Vienne - Hevlin (46km de vélo et 90km en train de Volkersdorf à Laa an Donau)

Nous avions prévu de partir assez tôt, juste le temps d'aller acheter le topo à Vienne. Mais 1) Martine n'est toujours pas au top de sa forme ..et 2) le seul topo trouvé pour la greenway est en langue tchèque et comme dit plus haut dans le mauvais sens, ce qui demande à notre cerveau un certain sens de l'adaptation.... Nous ne sommes donc partis que vers 11h et déjà le soleil était chaud (surtout trop chaud pour Martine). De plus, pour sortir de Vienne, on s'est pas mal perdus (c'est toujours la même histoire : les arrivées et les sorties de ville pour les cyclotouristes c'est vraiment la "cata"...)

Par contre, on a adoré : un long et large pont, rien que pour nous les cyclistes (ils sont sympas les automobilistes d'abandonner leur route que pour nous...) , ce pont nous a permis de définitivement laisser derrière nous, la ville et ses fous du volant. 

DSC02675

Vers 12h30 nous avons dû nous arrêter : plus d'énergie chez la cavalière au vélo bleu...et le vélo bleu n'avance pas tout seul....  Nous avons alors décidé qu'une partie de cette étape se ferait en train.

Bien nous en a pris, car les 15 km pour rejoindre la gare la plus proche ont déjà été assez pénibles : tout fuit...Martine avec sa tourista, puis c'est son vélo : crevaison en plein cagnard sur un pont passant sur une'autoroute.

Bref vers 17h nous avons embarqué dans un train nous amenant directement à la frontière avec la République Thchèque . A la sortie du train nous avons mis le cap sur cette république que nous nous réjouissons de visiter..mais avec une certaine appréhension tout de même.. et vers 18h30 nous passons la frontière sans encombre. Martine s'est tout de suite sentie à l'aise à Strohbachland (dixit son frère).

DSC02678

Soudain nous passons devant un bureau de change ????!!!?? Marc trouve ça bizzard..Martine aussi mais bon, elle a retrouvé la forme et plus rien ne l'arrête. Heureusement Marc insiste : "s'il y a un bureau de change, la question est de savoir quelle monnaie est utilisée en république Thchèque ?" (nous étions certains que l'Euro était présent partout sauf en CH). Le gars du change est super sympa et nous explique qu'il s'agit des couronnes tchèques et que nos qques euros vont nous rendre très riches.. 

Munis donc de 6'500 couronnes nous arrivons vers le premier village : Hevlin.  Changement total par rapport à l'Autriche !  Nous trouvons rapidement une pension, mais impossible de parler ni allemand ni anglais. Utilisation donc des mains et des mimiques : éclats de rire assurés. La pension était régie par la station service qui ressemblait , niveau ambiance, à la station service de Bagdad Café.Dépaysement sympathique !

Le soir nous nous sommes rendus dans le premier "bistrot" ouvert avec pizzas surgelées à la clé. Ce bistrot (la serveuse n'avait pas l'air très à l'aise de nous servir..) s'est avéré être un bordel pour autrichien. Ambiance, ambiance !

DSC02679   DSC02680

Vues sur le village depuis notre fenêtre

  Mardi 23 Août

Hevlin - Vranov da nat Dyll 67 km

Levés tôt : 5h30, belle journée en perspective. Les premiers kilomètres se font avec facilité, tellement facile que presque un peu ennuyant. Mais petit à petit les routes deviennent des pistes puis se transforment en chemin de terre et se finissent en pratique de VTT.Ah ce n'est plus du tout ennuyeux..par contre cela va être difficile de faire nos 100km prévus.. Et, la canicule est enfin arrivée jusqu'à nous...mais finalement, Martine regrette presque la pluie, car 32 degrés et des dénivellés...c'est pas non plus des conditions idéales..

Nous nous retrouvons être les seuls cyclotouristes avec des bagages, au milieu de VTTistes : chemins de terre, de cailloux, denivellés impressionnants...(500m sur toute l'étape), ponts, et...paysages magnifiques avec des forêts superbes, des paysages sauvages  :

DSC02695  DSC02700

Voyez vous même le dénivelé....! A mi hauteur : un petit bar de dégustation de ...vin blanc...(?). Nous avec nos bagages...on va se contenter de boire de la flotte du coin et on continue ça monte ça monte...faut pousser le vélo... Heureusement que les paysages sont ce qu'ils sont...et au moins nous ne sommes pas ennuyés par les voitures... (faut toujours trouver du positif!!)

Nous visitons un moulin DSC02686 et dissertons sur les possibitlités suivantes : le grand père de Martine avait un moulin à Versoix et c'est de son côté qu'il y aurait des origines tchéques, donc.. peut être que nous avons retrouvé la maison de son arrière arrière arrière arrière grand père ? En tout cas les vélos ont l'air bien sous ce porche.

(Quand on passe 24h sur 24 ensemble, faut bien trouver des sujets de discussions variés..et donc tout élément nouveau ou répétitif donne lieu à une discussion.. mais pas de panique, nous ne vous ferons part que des "meilleurs", parce que bien souvent nous étions soulagés de savoir qu'il n'y avait pas de micros sur nos vélos..)

DSC02689

Puis, devant un centre de massage, nous dissertons sur le pourquoi pas venir s'installer en Tchèquie?

DSC02684

Enfin après seulement 67 km, mais éreintés nous arrivons dans un village très sympa et mignon comme tout dans un fond de la vallée. Ce qui veut dire que le lendemain..on aura denouveau de belles montées...mais bon profitons de ce petit coin de paradis. Nous y rencontrons un tchèco-anglais ou anglo-tchéque qui après une enfance en Angleterre est venu il y a 10 ans vivre à Prague. Il nous a rencontré la république Thchèque d'aujourd'hui. Vraiment intéressant.

Mercredi 24 Août

Vranov na Dyll - Nora Brystice 74 km

Levés très tôt car nous savions que nous allions avoir une côte assez raide à la sortie de la ville. Selon les touristes rencontrés, avec tous nous bagages, nous allions devoir mettre pied à terre (aie le vélo de Marc est vraiment lourd..Martine hésite, va-t-elle reprendre qques kilos déposés discrètement dans ses bagages..et puis non..il est tellement fort !!) . Et en fait, la côte fut avalée en une petite demi heure, nos mollets entrainés n'ont plus peur de grand chose...De plus le lever de soleil était magnifiqueDSC02701

Ensuite nous avons traversé des plaines gigantesques, des champs à perte de vue.

Ci dessous, désolés..on ne voit pas bien,  mais ce sont des oies sauvages dans un champ. Il y en avait tellement qu'elles remplissaient le champ..mais ça donne rien sur la photo...c'est juste un souvenir ..pour nous..DSC02706DSC02712

Les villages tchèques sont vraiments accueuillants et magnifiques, mais ..pavés.. ça Martine n'aime pas trop et fait du 3 à l'heure maxi...

DSC02721DSC02722

L'étape fut vraiment merveilleuse, pleine de changements : forêts magnifiques et sauvages, des pistes perdues mais bien balisées et une nature sauvegardée, protégée et entretenue

DSC02726

DSC02728

Puis,  tout à coup : Surprise ! devant nous un magnifique château, plein de touristes ...et de glaciers et de wc payants.. comme ça ...au milieu de rien du tou, au détour d'un virage en pleine forêt..

On a joué aux touristes, on a payé les wc, on s'est payé une glace et on a fait la sieste sur un banc dans un parc.

Ah oui, parce que..depuis qu'il fait beau et chaud nous avons retrouvé notre habitude de faire la sieste, entre 13 et 15h..) Lorsque nous aurons terminé nos pages sur nos 2 voyages à vélo précédent, vous le lirez, en principe on l'a fait tous les jours..mais là avec la pluie et le froid on en avait fait qu'une ou deux

DSC02738 bref on a adoré faire du vélo en République Tchèque......

Jeudi 25 Aout (c'est l'anni de la petite Zoé..2 ans..gros bisous de Tchéquie petite Zoé !)

Nova Brystice - Tabor 82 km

Snif nous savons que ce sera la dernière étape, puisque nous avons décidé de nous arrêter à Tabor ce soir puis de prendre un train le lendemain pour Prague, afin de nous reposer deux jours, avant le retour difficile vers le train la voiture etc etc etc .... Pour Marc c'est vraiment dur, il se sent tellement prêt à partir avec son vélo pour Katmandou !.

Nous avons donc profité au maximum de cette journée.

Les panneaux d'indications deviennent plus clairs : DSC02740

Image dédiée par Marc à sa nièce Hélène et son futur ranch ?

DSC02743

Encore de la forêt toujours si bien entretenue, si magnifique, des étangs, des canards blanc, un troupeau d'au moins 100 biches et cerfs..mais derrière des barrières..des montées, des descentes,

DSC02746

et bientôt.. l'indication Prahau. Nous en avions tellement parler, nous l'avons tellement espérer...émotions !!DSC02752DSC02754

Nous arrivons  à Tabor (pas la montagne de Savoie )

et après une nuit à l’hôtel nous prenons le train pour Prague l

Total de 1632 km, quelques disputes, des rires, des émotions, quelques kilos en moins, des mollets en plus et un voyage aventure comme on les aime..... 

DSC02717DSC02710

Quelques photos de Prague.

Désolé, mais nous avons moins aimé Prague que les autres villes tchèques visitées. Prague c'est  trop touristique, trop cher, peu acceuillant, mais c'est une grande ville intéressante et peut être à visiter différemment qu'à vélo (déjà que c'est une ville toute pavée...)

Fermer Fermer


Date de création : 02/10/2016 • 12:05


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Eurovélo 6 Dole à Vienne et Greenway vers Prague
 
 
Préférences
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
YLWG
Recopier le code :


  3459 visiteurs
  54 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 4 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑  
Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
YLWG
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!
 ↑