rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://nosvoyagesavelo.ocinquieme.ch/data/fr-docsrss-28

En 2009, nous sommes partis faire notre premier voyage à vélo. Nous avions décidé d'aller se promener en Sardaigne.

1000 km dans les mollets à la fin de nos quelques 15 jours de vélo, nous avons pu faire le tour de l'île, nous avons juste éviter la côte sud ouest car nous avions envie de faire un peu de montagne (ça c'est Marc qui le dit) et d'aller visiter un peu le centre de lîle  (ça c'est Martine).

Nous sommes partis en train de Genève jusqu'à Gênes ensuite nous avons pris le bateau pour nous rendre à Porto Torres et de là nous sommes montés sur nos vélos pour faire ce joli parcours.

Nous avons suivi toute la côte ouest, puis la côte sud jusqu'à Cagliari, de là nous avons pris un petit train de montagne pour rejoindre le centre. Puis nous sommes repartis direction la côte est puis la côte nord et retour à Porto Torrès.

Départ le 16 mai au matin

Ca y est, nous avons préparé les vélos au mieux, acheté les sacoches, les guidons, les portes bagages-avant, le vélo de Marc, et on nous a prêté des sacs pour les vélos. Après avoir démonté les vélos (pour les mettre dans les sacs, obligatoire pour les trains en Suisse), remplis les 6 sacoches et un sac de voyage, yahou nous voilà dans le train pour Gên.

Changement à Milan où il devait y avoir des caddys pour bagages et voilà il n'y en a plus depuis belles lurettes. Quelques quais à traverser, des escaliers à descendre et à monter avec les deux vélos emballés et tout le reste des bagage, hummm la belle affaire.

2

Bref, nous arrivons à Gênes et enfin on remonte les vélos, on remet les bagages et... et.... oh non...pas d'ascenceur nulle part dans la gare, il faut à nouveau tout porter. Super les vacances à vélo et train .

On se fait une petite visite à Gêne et petit accident, Martine se coupe un bout de doigt avec les couteaux que Marc a un peu trop affuté avant de partir. On prend le bateau à 21h, on est un peu fourbu, c'est dur de voyager sans poluer la planète et de ne pas prendre l'avion.

65

10 heures du matin, nous sortons du bateau en doublant toutes les voitures et nous essayons de nous trouver une petite route sympa pour aller jusqu'à à Sintino.

Aie, ça commence tout fort, on se retrouve à longer une zone industrielle pas sympa du tout..

Une petite halte pour le déjeuner dans un café perdu en pleine campagne et on repart. Super : des petites routes sans voiture. La chaleur montant (on n'y est pas très habitué..faisait pas bien chaud dans notre chalet les derniers jours avant le départ..), on decide de dormir dans un B&B à Sintini1. On decharge les ânes et on part vers le cap " Diaggic de la ..." et là, on se pose dans le sable, on se baigne, les vacances quoi !!!!

Au retour dur dur car si cela n'a fait que descendre pour aller à la mer et bien..maintenant il faut remonter tout cela. Dur le vélo...

467

Le port de Sintino

18 Mai 2009

Sintino - Alghere 66 km

On se fait un super petit déjeuner sur une terrasse et on repart direction Alghere,  par des

petites routes. La chaleur et Martine sont deux soeurs qui ne s'entendent pas et du coup nous n'avons pas de courage pour visiter Argentiere. Passons le lac de Barintz. et premier pique nique sur la place d'un village. La plupart des campings sont fermés.. nous ne sommes pas encore en saison. Nous n'allons pas jusqu'à Alghere ce soir car trouvons un camping en bord de mer à une dizaine de km. Par contre nous commençons à avoir un sérieux problème d'argent car il n'y a pas de banque là ou nous passons.

Plage du camping :31

19 Mai 2009

60 km sur place

Ce jour, nous décidons de ne plus avancer sans avoir trouver de l'argent. Nous nous rendons donc à Alghere pour visiter la ville et nous renflouer en sous, nous laissons notre materiel sur place et apprécions de  rouler ..à vide ! Pas facile de trouver de l'argent. Notre carte est refusée partout car les bancomat ne fonctionne pas.. Nous devons nous rendre dans une  banque au milieu de la ville, avec porte style sas qui se referme dès qu'on y met un pied et qui nous crie un truc en italien..Marc est resté un moment coincé dans son sas..jusqu'à ce que l'on comprenne ce qu'il fallait faire pour le libérer...!!!14 Ouf on y arrive et du coup on se paie une glace face à la mer. Puis nous reprenons nos vélos pour monter voir le cap Caccia qui est vraiment magnifique.

1522

20 Mai 2009

Départ vers le sud en souhaitant arrivé le soir à Bosa. La route fut longue avec des cols montant jusqu'à 365 m que l'on redescend pour se retrouver près de la mer.  Nous faisons ainsi  le yoyo toute la journée. Vers 13 heures nous nous arrêtons sous un figuier généreux en bord de route. Nous sommes vite rejoints par 4 cantonniers qui nous ont fait gouté un petit rouge de leur cru sous une chaleur proche des 35° ! Heureusement ils avaient un fromage délicieux.

A 10 km de Bosa nous trouvons un camping au milieu de rien du tout mais nous sommes content car la vue est magnifique. 12Martine est épuisée. 26

21 Mai 2009

Départ pour ..... Bosa10 km 28

13

Malgré la nuit, Martine est fatiguée et après quelques km elle impose (!) une halte à Bosa pour souffler un peu, le tout sans négiciation possible. A midi nous avions posé les vélos et avons fait deux grosses siestes réparatives durant l'après midi.

Notre linge sèche à la fenêtre, comme de vrais italiens 38

18

22 Mai 2009

Lever à 6 h du mat, direction le sud - Oristano 84 km

Première côte : 450 m de dénivelé, cela calme les ardeurs. Mais il fait bon et nous sommes reposés. Belle descente ensuite jusqu'à Cornus vieille ville historique et enfin, nous rejoignons Oristano. Mais hélas le seul camping ouvert se trouve à 12 km.. en arrière, ce n'est pas bon pour le moral mais nous y arrivons (Marc vexé de se faire dépasser par un petit mec sur un vélo de course sans bagage, sans rien, pique la mouche et se met à le poursuivre...il arrive au camping près de 30 min avant Martine..qui rit encore d'avoir vu partir Marc avec son énorme vélo large comme une moto avec des sacoches pour poursuivre un pauvre petit mec qui avait osé le dépasser

Repos et plage le lendemain. Martine avec son bikini et son bronzage de cycliste est parfaite..  Lorsque nous décidons de marcher un peu sur la plage en maillot de bain,  tout le monde rigole de ce fameux bronzage.

24 Mai 2009

Debout à 5h du mat, objectif Cagliari

Grande étape prévue de plus de 120 km et qui va se transformer en étape de 145 km!

Heureusement. le vent est avec nous et il nous pousse. Nous traversons les campagnes, les villages et nous avons une formes super. Nous arrivons vers 17h30 à Cagliari mais il faut trouver le camping. La traversée de la ville fut perilleuse, nous nous retrouvons sur une voix rapide !

Nous n'arrivons qu'à 21 h au camping avec plus rien à manger, mais Martine toujours confiante était sur qu'il y aurait un petit bistrot au camping...et bien non...il n'y a rien sur 10 km à la ronde..seulement un glacier... et donc le repas du soir sera une banana split (pour la banane pleine de vitamines!)

25 Mai 2009

 Malgré le repos bien mérité, nous restons tout de même fatigué de l'étape de veille nous prenons donc le bus pour aller visiter Cagliari et préparer la suite du voyage (nous avions vu qu'il y a un petit train de montagne qui pourrait nous amener à un joli coin..). 

 26 Mai 2009

 Départ du camping pour Cagliari et pour chercher la gare où devrait partir un petit train proposant une superbe balade au centre de l'île (paraît-il).  Galère à Cagliari :  il n'y a aucune indication en ville et bien sûr nous nous perdons et tournicotons au milieu des voitures et du bruit. Enfin nous trouvons cette petite, toute petite gare.

 A notre demande de savoir s'il est possible de prendre les vélos dans le train,  la réponse est : "peut être oui, si le chef de train le veut bien". Le chef de train arrive, nous lui posons gentiment la question..mais il n'est pas d'accord. Heureusement une personne de l'office du tourisme se propose de négocier notre départ. Et après quelques palabres dont nous n'avons évidemment rien compris, nous avons pu monter les vélos dans la cabine arrière du conducteur de train et nous voilà parti pour Monserrato. 29

 De Monserrato, nous reprenons les vélos pour monter à Isili à 523 m, puis à Nurallo et encore des montées jusuqu'à Laconi (ville avec un site préhistorique et avec un musée de menhirs !). Le soir nous dormons dans B&B et mangons accompagnés de suisses allemands voageant également à vélo.

 27 Mai 2009

 70 km

 Nous continuons de grimper sur le plateau qui tranquillement avoisinnait les 1200 m d'altitude. Après une étape de 70 km nous nous sommes couchés près du lac artificiel Le lago di Gusano sur une petite dalle avec une vue magnifique. Après le repas assez frugal, nous nous sommes couchés, bien fatigués.. il était 20h30 !  La nuit fut froide (environ 5°) et le matin nous avons attendu le soleil pour avoir le courage de nous lever. Comme chaque jour, nous nous arrêtons entre 13 et 15 pour nous rassasier, nous reposer à l'ombre et nous endormir pour  une belle sieste réparatrice 43

 28 Mai 2009

 Nous commençons par une côte qui nous amène à Fonni qui est une station de ski. Puis nous avons pédallé sur un plateau très sauvage avec plein d'animaux de ferme en liberté comme les cochons, chevaux, vaches qui faisaient leu vie d'animaux tranquilles sous des chênes merveilleux. Après un joli dénivelé de 700m de denivelé, nous nous sommes trouvés en plaine un agro tourismo tenu par une famille très sympa, dont le père, paysan, parlait le français. Nous en avons fini avec la montagne. ouf. Nous avons déjà 660 km au compteur.

29  Mai 2009

 66 km  Budoni

Départ vers 9h, après avoir bien dormi et bien mangé. Tout va bien, et cerise sur le gâteau,

nous retrouvons la mer pour pique niquer à 12h. Baignade

4

et sieste...c'est le paradis 

Le soir nous arrivons au Camping de Budoni et au vu du stress d'avant le départ, nous nous décidons de nous y reposer une journée 6

1er juin 2009

84 km

Levés à 6h30, nous nous dirigeons vers Palau en passant par Olbia. La route fut difficile car il y avait énormémement de voiture. Nous traversons Olbia.  Les bancomats ne marchant toujours pas et nous nous demandons comment nous allons encore pouvoir manger, boire et dormir avant la fin des vacances... Se trouver en Europe et ne pas pouvoir aller toucher de l'argent dans une banque...parait iréaliste.. Surtout que l'année dernière nousétions en Inde et n'avons jamais eu le moindre probléme !!!) Finalement nous avons trouvé un supermarché qui acceptait les cartes, Marc est allé faire les courses et nos sacoches débordant de bonnes victuailles italiennes, nous sommes repartis confiants.

Mais le soulagement a été court, il s'est mis à pleuvoir et le soir nous sommes arrivés péniblement jusqu'à un camping sous la pluie.

Idem le lendemain matin, tout étant trempé, nous révisons notre planing et restons une journée sur place. Nous partons visiter le coin, mais sous la pluie c'est pas aussi joli.. De plus Martine propose de descendre au village à pieds...mais c'est à 10kil et la remontée fut à nouveau pénible...ouhhh journées pas faciles faciles..

Mardi 3 Juin 2009

 78 km

 Il ne fait toujours pas beau, mais comme nous devons prendre le bateau dans deux jours, on n'a pas le choix, il nous reste encore plus de 120 kil à faire et la côte, c'est joli..mais ça ne fait que grimper-descendre.... Martine,  un peu fatiguée de ces innombrables montées en a marre de faire du vélo.... et  est bien grinche.... 16

Mais finalement le temps s'améliore et nous nous trouvons sur une jolie petite et très belle route. Le soir nous trouvons un camping superbe,  dans les pins.L'ambiance se réchauffe !!

 Mercredi 4 juin131

 Comme il ne nous reste plus que 53 km à faire et que cela va être notre dernier jour, nous trainons un peu le matin, nage dans la mer le matin et vélo l'après midi pour

arriver vers 19h sur le quai (ouf ouf, le bateau part à 20h) et finir ce tour de la Sardaigne avec 941 km à vélo.

En 2009, nous sommes partis faire notre premier voyage à vélo. Nous avions décidé d'aller se promener en Sardaigne.

1000 km dans les mollets à la fin de nos quelques 15 jours de vélo, nous avons pu faire le tour de l'île, nous avons juste éviter la côte sud ouest car nous avions envie de faire un peu de montagne (ça c'est Marc qui le dit) et d'aller visiter un peu le centre de lîle  (ça c'est Martine).

Nous sommes partis en train de Genève jusqu'à Gênes ensuite nous avons pris le bateau pour nous rendre à Porto Torres et de là nous sommes montés sur nos vélos pour faire ce joli parcours.

Nous avons suivi toute la côte ouest, puis la côte sud jusqu'à Cagliari, de là nous avons pris un petit train de montagne pour rejoindre le centre. Puis nous sommes repartis direction la côte est puis la côte nord et retour à Porto Torrès.

Départ le 16 mai au matin

Ca y est, nous avons préparé les vélos au mieux, acheté les sacoches, les guidons, les portes bagages-avant, le vélo de Marc, et on nous a prêté des sacs pour les vélos. Après avoir démonté les vélos (pour les mettre dans les sacs, obligatoire pour les trains en Suisse), remplis les 6 sacoches et un sac de voyage, yahou nous voilà dans le train pour Gên.

Changement à Milan où il devait y avoir des caddys pour bagages et voilà il n'y en a plus depuis belles lurettes. Quelques quais à traverser, des escaliers à descendre et à monter avec les deux vélos emballés et tout le reste des bagage, hummm la belle affaire.

2

Bref, nous arrivons à Gênes et enfin on remonte les vélos, on remet les bagages et... et.... oh non...pas d'ascenceur nulle part dans la gare, il faut à nouveau tout porter. Super les vacances à vélo et train .

On se fait une petite visite à Gêne et petit accident, Martine se coupe un bout de doigt avec les couteaux que Marc a un peu trop affuté avant de partir. On prend le bateau à 21h, on est un peu fourbu, c'est dur de voyager sans poluer la planète et de ne pas prendre l'avion.

65

10 heures du matin, nous sortons du bateau en doublant toutes les voitures et nous essayons de nous trouver une petite route sympa pour aller jusqu'à à Sintino.

Aie, ça commence tout fort, on se retrouve à longer une zone industrielle pas sympa du tout..

Une petite halte pour le déjeuner dans un café perdu en pleine campagne et on repart. Super : des petites routes sans voiture. La chaleur montant (on n'y est pas très habitué..faisait pas bien chaud dans notre chalet les derniers jours avant le départ..), on decide de dormir dans un B&B à Sintini1. On decharge les ânes et on part vers le cap " Diaggic de la ..." et là, on se pose dans le sable, on se baigne, les vacances quoi !!!!

Au retour dur dur car si cela n'a fait que descendre pour aller à la mer et bien..maintenant il faut remonter tout cela. Dur le vélo...

467

Le port de Sintino

18 Mai 2009

Sintino - Alghere 66 km

On se fait un super petit déjeuner sur une terrasse et on repart direction Alghere,  par des

petites routes. La chaleur et Martine sont deux soeurs qui ne s'entendent pas et du coup nous n'avons pas de courage pour visiter Argentiere. Passons le lac de Barintz. et premier pique nique sur la place d'un village. La plupart des campings sont fermés.. nous ne sommes pas encore en saison. Nous n'allons pas jusqu'à Alghere ce soir car trouvons un camping en bord de mer à une dizaine de km. Par contre nous commençons à avoir un sérieux problème d'argent car il n'y a pas de banque là ou nous passons.

Plage du camping :31

19 Mai 2009

60 km sur place

Ce jour, nous décidons de ne plus avancer sans avoir trouver de l'argent. Nous nous rendons donc à Alghere pour visiter la ville et nous renflouer en sous, nous laissons notre materiel sur place et apprécions de  rouler ..à vide ! Pas facile de trouver de l'argent. Notre carte est refusée partout car les bancomat ne fonctionne pas.. Nous devons nous rendre dans une  banque au milieu de la ville, avec porte style sas qui se referme dès qu'on y met un pied et qui nous crie un truc en italien..Marc est resté un moment coincé dans son sas..jusqu'à ce que l'on comprenne ce qu'il fallait faire pour le libérer...!!!14 Ouf on y arrive et du coup on se paie une glace face à la mer. Puis nous reprenons nos vélos pour monter voir le cap Caccia qui est vraiment magnifique.

1522

20 Mai 2009

Départ vers le sud en souhaitant arrivé le soir à Bosa. La route fut longue avec des cols montant jusqu'à 365 m que l'on redescend pour se retrouver près de la mer.  Nous faisons ainsi  le yoyo toute la journée. Vers 13 heures nous nous arrêtons sous un figuier généreux en bord de route. Nous sommes vite rejoints par 4 cantonniers qui nous ont fait gouté un petit rouge de leur cru sous une chaleur proche des 35° ! Heureusement ils avaient un fromage délicieux.

A 10 km de Bosa nous trouvons un camping au milieu de rien du tout mais nous sommes content car la vue est magnifique. 12Martine est épuisée. 26

21 Mai 2009

Départ pour ..... Bosa10 km 28

13

Malgré la nuit, Martine est fatiguée et après quelques km elle impose (!) une halte à Bosa pour souffler un peu, le tout sans négiciation possible. A midi nous avions posé les vélos et avons fait deux grosses siestes réparatives durant l'après midi.

Notre linge sèche à la fenêtre, comme de vrais italiens 38

18

22 Mai 2009

Lever à 6 h du mat, direction le sud - Oristano 84 km

Première côte : 450 m de dénivelé, cela calme les ardeurs. Mais il fait bon et nous sommes reposés. Belle descente ensuite jusqu'à Cornus vieille ville historique et enfin, nous rejoignons Oristano. Mais hélas le seul camping ouvert se trouve à 12 km.. en arrière, ce n'est pas bon pour le moral mais nous y arrivons (Marc vexé de se faire dépasser par un petit mec sur un vélo de course sans bagage, sans rien, pique la mouche et se met à le poursuivre...il arrive au camping près de 30 min avant Martine..qui rit encore d'avoir vu partir Marc avec son énorme vélo large comme une moto avec des sacoches pour poursuivre un pauvre petit mec qui avait osé le dépasser

Repos et plage le lendemain. Martine avec son bikini et son bronzage de cycliste est parfaite..  Lorsque nous décidons de marcher un peu sur la plage en maillot de bain,  tout le monde rigole de ce fameux bronzage.

24 Mai 2009

Debout à 5h du mat, objectif Cagliari

Grande étape prévue de plus de 120 km et qui va se transformer en étape de 145 km!

Heureusement. le vent est avec nous et il nous pousse. Nous traversons les campagnes, les villages et nous avons une formes super. Nous arrivons vers 17h30 à Cagliari mais il faut trouver le camping. La traversée de la ville fut perilleuse, nous nous retrouvons sur une voix rapide !

Nous n'arrivons qu'à 21 h au camping avec plus rien à manger, mais Martine toujours confiante était sur qu'il y aurait un petit bistrot au camping...et bien non...il n'y a rien sur 10 km à la ronde..seulement un glacier... et donc le repas du soir sera une banana split (pour la banane pleine de vitamines!)

25 Mai 2009

 Malgré le repos bien mérité, nous restons tout de même fatigué de l'étape de veille nous prenons donc le bus pour aller visiter Cagliari et préparer la suite du voyage (nous avions vu qu'il y a un petit train de montagne qui pourrait nous amener à un joli coin..). 

 26 Mai 2009

 Départ du camping pour Cagliari et pour chercher la gare où devrait partir un petit train proposant une superbe balade au centre de l'île (paraît-il).  Galère à Cagliari :  il n'y a aucune indication en ville et bien sûr nous nous perdons et tournicotons au milieu des voitures et du bruit. Enfin nous trouvons cette petite, toute petite gare.

 A notre demande de savoir s'il est possible de prendre les vélos dans le train,  la réponse est : "peut être oui, si le chef de train le veut bien". Le chef de train arrive, nous lui posons gentiment la question..mais il n'est pas d'accord. Heureusement une personne de l'office du tourisme se propose de négocier notre départ. Et après quelques palabres dont nous n'avons évidemment rien compris, nous avons pu monter les vélos dans la cabine arrière du conducteur de train et nous voilà parti pour Monserrato. 29

 De Monserrato, nous reprenons les vélos pour monter à Isili à 523 m, puis à Nurallo et encore des montées jusuqu'à Laconi (ville avec un site préhistorique et avec un musée de menhirs !). Le soir nous dormons dans B&B et mangons accompagnés de suisses allemands voageant également à vélo.

 27 Mai 2009

 70 km

 Nous continuons de grimper sur le plateau qui tranquillement avoisinnait les 1200 m d'altitude. Après une étape de 70 km nous nous sommes couchés près du lac artificiel Le lago di Gusano sur une petite dalle avec une vue magnifique. Après le repas assez frugal, nous nous sommes couchés, bien fatigués.. il était 20h30 !  La nuit fut froide (environ 5°) et le matin nous avons attendu le soleil pour avoir le courage de nous lever. Comme chaque jour, nous nous arrêtons entre 13 et 15 pour nous rassasier, nous reposer à l'ombre et nous endormir pour  une belle sieste réparatrice 43

 28 Mai 2009

 Nous commençons par une côte qui nous amène à Fonni qui est une station de ski. Puis nous avons pédallé sur un plateau très sauvage avec plein d'animaux de ferme en liberté comme les cochons, chevaux, vaches qui faisaient leu vie d'animaux tranquilles sous des chênes merveilleux. Après un joli dénivelé de 700m de denivelé, nous nous sommes trouvés en plaine un agro tourismo tenu par une famille très sympa, dont le père, paysan, parlait le français. Nous en avons fini avec la montagne. ouf. Nous avons déjà 660 km au compteur.

29  Mai 2009

 66 km  Budoni

Départ vers 9h, après avoir bien dormi et bien mangé. Tout va bien, et cerise sur le gâteau,

nous retrouvons la mer pour pique niquer à 12h. Baignade

4

et sieste...c'est le paradis 

Le soir nous arrivons au Camping de Budoni et au vu du stress d'avant le départ, nous nous décidons de nous y reposer une journée 6

1er juin 2009

84 km

Levés à 6h30, nous nous dirigeons vers Palau en passant par Olbia. La route fut difficile car il y avait énormémement de voiture. Nous traversons Olbia.  Les bancomats ne marchant toujours pas et nous nous demandons comment nous allons encore pouvoir manger, boire et dormir avant la fin des vacances... Se trouver en Europe et ne pas pouvoir aller toucher de l'argent dans une banque...parait iréaliste.. Surtout que l'année dernière nousétions en Inde et n'avons jamais eu le moindre probléme !!!) Finalement nous avons trouvé un supermarché qui acceptait les cartes, Marc est allé faire les courses et nos sacoches débordant de bonnes victuailles italiennes, nous sommes repartis confiants.

Mais le soulagement a été court, il s'est mis à pleuvoir et le soir nous sommes arrivés péniblement jusqu'à un camping sous la pluie.

Idem le lendemain matin, tout étant trempé, nous révisons notre planing et restons une journée sur place. Nous partons visiter le coin, mais sous la pluie c'est pas aussi joli.. De plus Martine propose de descendre au village à pieds...mais c'est à 10kil et la remontée fut à nouveau pénible...ouhhh journées pas faciles faciles..

Mardi 3 Juin 2009

 78 km

 Il ne fait toujours pas beau, mais comme nous devons prendre le bateau dans deux jours, on n'a pas le choix, il nous reste encore plus de 120 kil à faire et la côte, c'est joli..mais ça ne fait que grimper-descendre.... Martine,  un peu fatiguée de ces innombrables montées en a marre de faire du vélo.... et  est bien grinche.... 16

Mais finalement le temps s'améliore et nous nous trouvons sur une jolie petite et très belle route. Le soir nous trouvons un camping superbe,  dans les pins.L'ambiance se réchauffe !!

 Mercredi 4 juin131

 Comme il ne nous reste plus que 53 km à faire et que cela va être notre dernier jour, nous trainons un peu le matin, nage dans la mer le matin et vélo l'après midi pour

arriver vers 19h sur le quai (ouf ouf, le bateau part à 20h) et finir ce tour de la Sardaigne avec 941 km à vélo.

Fermer Fermer


Date de création : 02/10/2016 • 11:13


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Premier voyage en vélo : La Sardaigne
 
 
Préférences
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
9NHLd
Recopier le code :


  5605 visiteurs
  1 visiteur en ligne

  Nombre de membres 4 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑  
Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
9NHLd
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!
 ↑