Nos balades à vélo
Texte à méditer :  

Le Vélo est un Véhicule Emprunt de Liberté Optimale

  
Inconnu
Texte à méditer :  

Le vélo permet à un enfant de devenir adulte et à un adulte de devenir enfant   Claude Marthaler

Texte à méditer :  

une fois en chemin, tout se simplifie   Alexandra David Neel

Texte à méditer :   "les voyages à vélo, c'est comme être une cuillère dans un café, elle est imbibée de café"   Marc
Texte à méditer :  

Même un chemin de mille lieues commence par un pas   Proverbe Japonais

Texte à méditer :  

C'est parce que le vélo est un remarquable engin de perception du monde que le cyclotourisme est une source d'enrichissement perpétuel.   Jacques Vicart

Texte à méditer :  

Peu importe la lenteur de ta course. Tu seras toujours plus rapide que ceux qui restent sur le divan.   Inconnu

Texte à méditer :  

Si vous pensez que l'aventure est dangereuse. Je vous propose d'essayer la routine... elle est mortelle   Paulo Coelho

Texte à méditer :  

Le vélo est un jeu d'enfant qui dure longtemps   Eric Fottorino

Texte à méditer :  

Un cyclotouriste n'a pas de palmares, il n'a que des souvenirs.   Jean Taboureau

Texte à méditer :  

Juché sur une simple bicyclette, vous aurez vite l'impression de rouler sur l'échine de la terre.   Pierre Sansot

Texte à méditer :   Qui écoute trop la météo reste au bistrot   proverbe breton
Calendrier
Texte à méditer :  

Le Vélo est un Véhicule Emprunt de Liberté Optimale

  
Inconnu
Texte à méditer :  

Le vélo permet à un enfant de devenir adulte et à un adulte de devenir enfant   Claude Marthaler

Texte à méditer :  

une fois en chemin, tout se simplifie   Alexandra David Neel

Texte à méditer :   "les voyages à vélo, c'est comme être une cuillère dans un café, elle est imbibée de café"   Marc
Texte à méditer :  

Même un chemin de mille lieues commence par un pas   Proverbe Japonais

Texte à méditer :  

C'est parce que le vélo est un remarquable engin de perception du monde que le cyclotourisme est une source d'enrichissement perpétuel.   Jacques Vicart

Texte à méditer :  

Peu importe la lenteur de ta course. Tu seras toujours plus rapide que ceux qui restent sur le divan.   Inconnu

Texte à méditer :  

Si vous pensez que l'aventure est dangereuse. Je vous propose d'essayer la routine... elle est mortelle   Paulo Coelho

Texte à méditer :  

Le vélo est un jeu d'enfant qui dure longtemps   Eric Fottorino

Texte à méditer :  

Un cyclotouriste n'a pas de palmares, il n'a que des souvenirs.   Jean Taboureau

Texte à méditer :  

Juché sur une simple bicyclette, vous aurez vite l'impression de rouler sur l'échine de la terre.   Pierre Sansot

Texte à méditer :   Qui écoute trop la météo reste au bistrot   proverbe breton
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://nosvoyagesavelo.ocinquieme.ch/data/fr-docsrss-28

Samedi 10 août, le vélo est prêt, nous aussi ! Ce voyage est dédié à XAVIER CHAMBET qui nous a quitté quelques jour avant dans le massif du Mont Blanc.

2013 : Bâle - Amsterdam2013 : Bâle - Amsterdam

Evires - Bâle, dont une 40aine de km à vélo, le reste en train..

Il est 9h00 tout est prêt. Les billets de train Genève-Bâle dans la sacoche avant, quelques belles carottes du jardin dans les sacoches arrières  nous fermons tout et commençons notre descente sur Genève. 1ère halte à Pers Jussy, en effet nous voulons passer un moment de partage avec les parents et le frère de Xavier.

Après ce moment émotionellement chargé et en les assurant que nous serons en pensées avec eux et Xavier tout au long de ce voyage, nous finissons notre descente sur Genève. Notre "long vehicul" nous fait sa 1ère crise, il ne rentre pas dans l'ascenseur, il faudra l'aide d'un collègue à Martine qui passait par là (merci). 2ème crise de Pino (c'est le nom de notre tandem, Pino et non pas Pinot...) à Berne, où malgré notre réservation pour 2 vélos (Pino compte pour double), il n'y a pas de compartiment vélo réservé... On y arrive tant bien que mal, jusqu'au moment où le contrôleur arrive et veut passer dans l'autre wagon, tant Pino que ce brave homme, se contorsionnent dans tous les sens...et ça passe !!! On arrive à Bâle, on cherche le camping le plus proche, vu q'on veut revenir demain  y passer la journée. Et, arrivés au camping (nickel propre bien sûr) on constate que le premier bistrot est à des kil d'ici...Donc on commence tout fort les vacances en s'ouvrant une boîte de raviolis..pour le souper... miam miam raviolis...

Dimanche 11 août

Comme prévu, nous restons le dimanche à Bâle afin de visiter cette belle ville et de prendre des forces pour la suite.  La mairie est magnifique {fwgallery id:1}  Arrivés devant le Rhin, un spectacle très sympa nous y attend : tout Bâle s'y baigne en se laissant porter par le courant. {fwgallery id:6}puis les baigneurs remontent en costume de bains le long des quais pour souvent repartir se faire bercer par le courant..sympa comme tout cette activité citadine {fwgallery id:5} ! Le courant est assez fort et il est possible d'acheter des gros sacs étanches de toutes les couleurs pour y déposer ses affaires et en plus cela fait un peu office de bouée.. .      .


Bâle est vraiment une belle ville ; son architecture  son tram {fwgallery id:7} son musée du tour de France ses fontaines{fwgallery id:8}         .

Le Rhin c'est une histoire d'amour avec les bâlois, on s'y baigne, on s'y photographie et on s'y bécotte...   {fwgallery id:9} -


Lundi 12 août

Bâle - Ile de Rhin : beau temps et départ tôt le matin. On pensait faire un maximum de 70 km, pour commencer tranquillement..mais ça va pas si mal avec ce Pino..de plus il fait grand beau, il y a peu de trafic, peu de dénivelé et les voies cyclables ont magnifiques. Résultat :   99 km avec une moyenne de 17.4 km/h.{fwgallery id:11}

Première et ..dernière crevaison du voyage.. au niveau du pneu de la remorque. Comme d'hab lorsque nous sortons à vélo d'une grande ville, nous nous sommes perdus.. On cherchait l'eurovélo 15 mais on ne l'a jamais trouvé. On a suivi l'Eurovélo 6 qui partait vers Mulhouse, alors que nous on a prévu de longer le Rhin ... A 17h, bien fourbus, nous trouvons un joli camping avec une piscine qui nous attendait ..wouw.

Pino est tout fier, les gens nous sourient, les gens nous photographient. Y a même un gars à vélo qui nous croise, fait un virage à 180 ° et nous dépasse à toutes pompes pour nous avoir en face et nous photographier...La gloire quoi !

Mardi 13 août

Ile du Rhin - Strasbourg ; 75 km ; moyenne de 18 km/h. Belle ballade le long d'un canal abandonné, avec une belle ligne droite durant 45 km.  Nous croisons 2 bleds dont les noms nous font marrer (eh oui faut bien qu'on occupe notre tête pendant ces heures de pédalage..) Friesheim et Boofsheim. Pourquoi on a rigolé ? Benh l'un correspond à Martine et l'autre à Marc...allez, vous aussi faites marcher vos méninges...mais c'est vrai que c'est plus facile de délirer quand on est en vacances!  Marc n'en revient pas de nos records de vitesses avec ce tandem tellement chargé. 

Nous nous arrêtons dans un camping prés de Strasbourg car nous y avons rendez-vous.. Après une visite de la ville, nous passons une sympathique soirée dans un restaurant en plein centre de Strasbourg avec Hélène (nièce de Marc) et Guillaume (son copain, qui est du coin et donc nous fait profiter de ces connaissances des lieux).{fwgallery id:15}

Mercredi 14 août

Strasbourg - Rastatt ; 69 km avec une petite moyenne de 15 km/h. Petite forme : on pense très fort à Xavier, ses parents, son frère, c'est aujourd'hui le jour de son enterrement. Nous sommes loin d'eux, la tristesse est là...

Nous avons passé en Allemagne.  Route  assez ennuyeuse, au milieu des maïs, durant des heures et des heures...Mais nous arrvons dans un super camping, le bien nommé : Rastatt Freizeit Paradies avec un lac, des douches chaudes, du PQ et bon marché. Pour l'instant nous nous sommes baignés tous les soirs. La soirée se finit avec encore une fois des envois d'amitiés à René, Marie-Françoise et Stéphane.

Jeudi 15 août

Rastatt - St Leon ; 96 km ; 16.6 km/h. Belle étape mais la route est difficile à trouver car il y a peu de panneaux directionnels. Heureusement que nous avons notre trace sur le GPS qui nous guide bien. Par contre, beaucoup de pistes cyclables (99%), c'est super pour notre tandem.

Les villages sont très jolis. Le Rhin est vraiment une richesse pour ce pays. Encore un camping auprès d'un lac...mais nous arrivons trop tard et affamés (il faut dire que si on arrive après 8h30 dans les restaus, on est mal vu.. les gens mangent à 18h- 18h30 et après.. on sait pas ce qu'ils font, mais en tout cas on est toujours les derniers à table)

Vendredi 16 août

St Léon - Frankenthal ; 71 km ; 14.6 km/h.  Longue journée en se perdant beaucoup car toujours peu de panneaux indicateurs et Martine, qui tient le GPS (vu qu'elle a les deux mains libres..) est pas des plus douées.. Nous prenons notre 1er bac du voyage. Pour midi, nous trouvons, perdu en pleine campagne, une épicerie bio..mmh on se régale!  Le soir, au grand désespoir de Marc et avec un plaisir non dissimulé de Martine, nous passons notre 1ère nuit dans un hôtel ....{fwgallery id:16}Officiellement c'est parce que nous sommes en train de traverser la Ruhr,{fwgallery id:18} qui n'est pas un coin très touristique.. et officieusement car Martine a refusé clairement de faire un détour d'une trentaine de km pour trouver un camping, alors que pour trouver un hôtel on faisait un détour de 5km pas plus... Faut pas pousser non plus... n'est ce pas mon chéri ??

Samedi 17 août

Frankenthal - Mainz Kostheim. 81 km ; 16,2 km/h. Après un bon petit déj de céréales (c'est pas si mal les hôtels...déjà rien que pour les ptis déj)  Très belle étape avec petit bain dans le Rhin, puis pique nique et sieste sur une plage au sable fin, comme aux caraïbes...{fwgallery id:20} Beaucoup de vignes.{fwgallery id:21} Pour le pique nique de midi de ce jour,  nous  avons trouvé une petite épicerie Sarde (oui oui Sarde, ce qui nous a rappelé notre premier voyage) avec de superbes produits. Cette épicerie est tenue par un allemand amoureux de la Sardaigne..et qui habite un minuscule bled : Hamm am Rhein (pour ceux qu'une escapade en Allemagne ne fait pas peur et qui adorent les produits sardes !

Dimanche 18 août

Mainz Kostheim - Blinsen am Rhein; 41 km. Martine a une petite forme, car comme chaque année elle arrive à choper un turista dans les pays du Nord.. et en plus il pleuvine donc nous nous arrêtons à midi afin que Martine reprenne du poil de la bête.{fwgallery id:27} Après une bonne sieste et une grande ingestion de liquide, cela va mieux, les couleurs, l'énergie et le moral remonte. Elle se demande si elle n'était pas un peu déshydratée... Pourtant cette année nous sommes bien équipés avec un sac à eau de 3 litres plus 2 gourdes de 1l. Mais bon il a fait très chaud et lourd ces derniers jours. Pendant que Martine s'hydrate, Marc se ballade et est tout content, il a des grues...dont une toute vieille de 1400 et des poussières  {fwgallery id:25}. Par contre nous trouvons les allemands assez flemmards, ils ont installé plusieurs remontes pentes pour monter de tous petits dénivelés {fwgallery id:26}. Nous finissons la journée dans un bistrot super sympa plein de verdures et d'objets hétéroclites.

Lundi 19 août

Blinzen am Rhein - Koblenz ; 70 km ; 15 km/h. Très belle étape : des châteaux partout, {fwgallery id:31}; un Rhin tout resserré et donc avec un beau courant, de très jolis villages romantico-touristico... une vraie carte postale cette étape. Koblenz{fwgallery id:35} est une très belle ville qui nous rappelle Passau. Martine va beaucoup mieux et elle boit elle boit et elle boit ....de l'eau bien sûr. Pour la 1ère fois nous n'avons pas à faire de détours pour trouver un camping. En voilà un au bord de la piste cyclable. Parfait, on profite pour se reposer et boire..

Mardi 20 août

Koblenz - Kohl/Cologne ; 102 km ; 16.1 km/h.  {fwgallery id:38}Nous ne sommes plus qu'à 247 km de la Hollande. {fwgallery id:40}Nous avons traversé de belles mais alors très belles zones industrielles..nous sommes vraiment au milieu de la Rhur. Où l'on constate que le Rhin est un axe logistique super primordial pour l'Europe et où, sans notre GPS je crois que nous serions encore là bas en train de chercher le nord...Par contre des grues (Marc jubile!), des cheminées, du bruit, des odeurs etc. Même le camping est bruyant (autoroute passant sur le pont juste en-dessus...). Après 102km dans les mollets et avec des boules Quiés ça passe

Nous avons rencontré plusieurs voyageurs à vélo le long de ce tracé.

Mercredi 21 août

Cologne - Monheim am Rhein.  40km tout rond, 13,3 km/h. Réveil sans réveil pour une fois (on l'oublie ...mais en fait on est en vacances... ; ), car nous avons décidé de faire une petite étape{fwgallery id:42} afin de faire des réparations sur le vélo (il grince et cela énerve Marc){fwgallery id:43} et faire un peu de lessive (on emporte un slip et demi, mais tout de même on va appeler ça "faire une lessive"!). Il continue à faire grand beau, le camping est un peu cher, mais nous avons une belle et grande place avec une vue sur le Rhin première loge. L'étape courte était pas des plus bucoliques, mais nous avons roulé sur de belles pistes cyclables.

Jeudi 22 août 

Coucou mon grand, joyeux anniversaire !

Monheim am Rhein - Orsoy ; 71 km ; 14.2 km/h. Etape difficile : nous passons par Dusseldorf avec plusieurs passages  au dessus du Rhin, des feux rouges, des ponts avec des routes dessous et des routes dessus, des croisements...on n'avance pas ! En plus, pas de camping, car à nouveau nous "naviguons" dans une région très industrielle. Donc :  hôtel (ce sera le dernier jusqu'à Dunkerque, d'abord parce qu'on a eu un temps merveilleux et surtout parce que comme Marc est au commande du tandem, il en fait qu'à sa tête...et comme dans sa tête c'est " camping", Martine est obligée de suivre sagement ...pfff, vous verrez que parfois elle suit...mais pas toujours de bon coeur...poursuivez votre lecture de ce blog pour connaître le chapitre "Martine et son petit ami se font la tête" !!!)

Vendredi 23 août

Orsoy - Lathum ; 106 km ; 16.8 km/h.  Superbe étape dans l'Allemagne du nord avec du soleil, de belles fermes ((qui a lu de belles femmes ?!), le Rhin, des oies sauvages{fwgallery id:49}, des cigognes, des veaux avec leurs mères, des moutons et des lamas... sisisi... Mais on se réjouit d'arriver en Hollande. Pourtant nous trouvons là au nord de l'Allemagne, un lieu de vacances avec lac, camping et voies cyclables. Le rêve, nous le notons car pour y aller un jour en famille avec les petits enfants...ça pourrait être bien sympa : il s'agit de XANTEM

L'Europe est devenue un grand pays puisqu'à part lors de rentrée ou sortie de petits pays un peu fermés...il n'y a plus de frontière. Mais l'Europe est faite de multiculture et de multilinguisme, ce qui fait que nous savons très vite que nous sommes en Hollande : nous ne comprenons plus rien de ce que nous lisons ou entendons....{fwgallery id:50} Notre super GPS nous envoie vers un camping.. qui n'existe pas, qui n'a jamais existé même selon les voisins du supposé camping qui sont morts de rires de nous voir chercher un camping dans une banlieue résidentielle à des km des sites touristiques.. Pourtant après quelques coups de pédales en plus, et après être passés devant une vieille usine transformée en parc d'attraction (quelle bonne idée) et avoir quitté les bords du Rhin (que nous retrouverons à Rotterdam) pour prendre un cap plus au nord (prochaine étape : Amsterdam), nous trouvons un camping  au bord d'un petit lac, superbe ! {fwgallery id:45}{fwgallery id:47}{fwgallery id:46}

Samedi 24 août

Lathum - Erkemederweg; 74 km ; 17.6 km/h.  Nous sommes très ...surpris car on a tous en tête que La Hollande est un pays plat avec une campagne à perte de vue. Pourtant pour ce 1er jour en Hollande nous passons une grande partie de l'étape en forêt et avec du relief ...pff pas facile avec ce tandem et tous nos bagages...Surtout qu'on s'attendait tellement à du plat...un peu déçue la Martine tout de même...Par contre des pistes cyclables sans problème.  Le soir, camping sous la pluie (voir plus haut..) mais repas avec une vue magnifique, même sous le crachin, nous trouvons que c'est un lie de rêve.

Dimanche 25 août

Erkemederweg - Amsterdam; 64 km;  16.8 km/h.  Petite étape avec une arrivée à 14h ..à Amsterdam. Yiippee ! Mais avant l'arrivée à la grande ville, l'étape s'est déroulée dans la campagne hollandaise, qui est vraiment belle. Les animaux domestiques (vaches, chevaux, moutons) sont des veinards, par rapport à leurs congénères suisses ou français, ils sont dans des pâturages immenses...quasi la vie à l'état sauvage...

Ce soir nous avons déjà fait 1120 km en 14 jours pour aller de Bâle à Amsterdam. Nous sommes fiers de nous et décidons de rester 2 jours à Amsterdam pour prendre le temps de visiter cette ville surprenante que Marc ne connaît pas.

Lundi et mardi 26 et 27 août  {fwgallery id:64}Repos et ballade à tandem sans bagage. Nous "logeons" dans le camping d'Amsterdam. Nous sommes les vieux du coin...en effet, ce camping qui se trouve tout près de la ville et de ses plaisirs...est un repaire de jeunets de toute l'Europe qui viennent pour profiter de la liberté de la Hollande par rapport à toutes les substances qui s'y vendent et donc ils passent toute la journée devant leur tente (dedans..non..pas dedans...?..mais quand il pleut ? on aurait dût leur demander..) à fumer. Même l'herbe du camping sent la beue...

Amsterdam nous a enthousiasmé par ses canaux, ses péniches magnifiques {fwgallery id:54}mais aussi ses voiliers très beaux {fwgallery id:53}et bien sûr ses milliers de vélos.{fwgallery id:57{fwgallery id:69}} Un newyorkais rencontré lors d'une de nos soirées, nous a fait part de son choc "this city is completely crazy : no cars and everywhere bikes...??" C'est sûr que le pauvre il devait être perdu...(voir notre voyage à vélo de l'année dernière et notre traversée de NY en bikes !!). Nous avons visité le musée van Gogh, toujours aussi prenant. le port, la ville, le quartier rouge et même fait les canaux sur un truc à touristes !

Nous avons aussi adoré de voir toutes ces vieilles maisons penchées en avant, tordues . Marc pense que les fils à plomb des maçons n'étaient pas très bien réglés {fwgallery id:74}ou que  la bière ou l'herbe du coin faisaient déjà des effets....

Martine a adoré jouer la curieuse en regardant les intérieurs des appartements (ils ont de grandes fenêtres sans rideau, ni volet...on voit tout..mais alors tout...) qui sont tous magnfiques, style "Maison de France" ou Ikea..avec de grandes bibliothèques pleines de livres (c'est à cela affirme-t-elle qu'on voit que c'est un pays du Nord : au nombre de livres dans leurs bibliothèque), des magnifiques lustres, plantes, bouquets de fleurs, bibelots etc...La plupart sont traversants, ce qui donne un volume incroyable et une belle luminosité à l'intérieur.  Marc lui regardait les filles...et il est catégorique, les hollandaises sont jeunes et jolies et elles aiment le vélo...tout pour lui plaire quoi... Bon ... il est temps de repartir de cette ville pleine de tentations (les mecs sont pas mal aussi : grands, sportifs et ils aiment faire du vélo....). Enfin bref, cette ville nous a beaucoup plu !{fwgallery id:78}

Regardez ce petit documentaire : avec cela il est impossible de ne pas aimer ...

beautifully-shot-edited-film-by-thomas

Mercredi 28 août 

Amsterdam - Nieuwe Niedort . 77 km, 15 km/h Cap vers le nord. Avec un temps magnifique, nous sortons rapidement et sans se perdre d'Amsterdam pour se retrouver dans les polders : mer à l'est et belles prairies à l'ouest. Au premier village, coup de foudre : un port incroyable avec plein de belles péniches et de voiliers en bois.{fwgallery id:81} {fwgallery id:82{fwgallery id:85}} : vieux gréements, voiles auriques. On s'arrête et on joue les touristes. Puis, un peu à contre-coeur, on remonte sur le tandem et on quitte ce petit coin de paradis. A nouveau nous nous retrouvons les polders qui sont situés entre 4 à 8m sous le niveau de la mer. Et émerveillés nous continuons à visiter ce pays facile, agréable : il y a des camping partout{fwgallery id:87}, leur fromage Edam est délicieux, les pistes cyclables se suivent, les vieux moulins sont habités et donc mignons comme tout et le soleil brille...{fwgallery id:86}. Joli camping avec apéro : bière et Edam !!!

Jeudi 29 août

Nieuwe Niedort - Juliana Dorp;  50 km;  13.6 km/h

On continue notre voyage touristique en n'effectuant  des petites étapes afin de visiter les lieux que nous traversons. Nous calculons quasi chaque jour, voir plusieurs fois par jour, le temps qu'il nous reste pour arriver à Dunkerque ! Ce jour, nous décidons de faire un détour pour aller voir une fête campagnarde {fwgallery id:91}{fwgallery id:92}dont nous ont parlé nos voisines de camping ! Marc veut un vélo comme ça : {fwgallery id:90} Puis, tout de même, nos coups de pédales nous font arriver tout au nord de la Hollande à Den Helder{fwgallery id:93} (lat N 52°57, E 4°45,3)*. Cela décoiffe de voir la mer {fwgallery id:97}. L'envie de traverser pour aller sur les îles nous tente mais là tout de même nous réalisons que si l'on veut continuer à visiter et profiter de la Hollande...nous n'avons pas le temps de monter encore plus haut. Donc nous faisons un 180° en lâchant le cap nord pour le cap sud. Bonne nouvelle, une voie cyclable de Den Helder à Boulogne sur Mer et longeant la mer (bon ça c'est la pub qui le dit, par la suite on verra qu'elle nous fait faire d'énooormes détours...) Pour tout ceux qui en nous lisant, rêvent de partir en Hollande à vélo, cette voie cyclable se nomme la Lf1{fwgallery id:136} (ça fait un peu éléphant...mais au moins on s'en rappelle) http://jderoi.free.fr/datas/dossierpresse/lf/f/html/LF1.htm

*pour ceux que ça intéresse ...: notre chalet se trouve à la latitude N 46°03/E6°14. Nous sommes à 767km à vol d'oiseau d'Evires!

Vendredi 30 août

Juliana Dorp - Egmond Aan Zee ; 45 km ; 12.1 km/h de moyenne

Petite étape avec un départ après 10h. Nous pédalons sur une digue complètement goudronnée, vent de face et ciel chargé voir menaçant.. Martine a un gros coup de fatigue et nous devons nous arrêter, boire un café, manger un petit truc. Nous repartons et ouf le paysage et le ciel s'améliorent. Nous pédalons à travers une végétation méditerranéenne avec pins, sable, bruyère{fwgallery id:98}, etc, c'est magnifique, on se croit en Camargue ! {fwgallery id:103}Puis halte baignade ! De supers vacances balnéaires quoi... {fwgallery id:104}Le temps revient au très beau et nous avons le choix car cette zone étant très touristique, nous trouvons des camping partout, par contre les prix sont aussi touristiques : 28 euros la nuit  Mécontent.


Samedi 31 août

Egmond Aan Zee - Haarlem ;  52 km ; 13 km/h. {fwgallery id:111}Superbe étape en suivant un chemin dans les dunes et la forêt en alternance .. Rencontre avec un boeuf laineux et des cornes magnifiques...{fwgallery id:105}(d'ailleurs en le voyant de dos Marc dit "je vais le prendre en photo" le boeuf se retourne à ce moment et ..Marc.."enfin...je sais pas.." Mais comme il est très courageux, voici la photo du beau boeuf à poil laineux).  La LF1 est vraiment une supère voie cyclable à suivre.{fwgallery id:108} Cette randonnée est à conseiller aux novices du voyage à vélo car elle est très facile, sans voiture et les paysages juste incroyables. De plus elle longe la mer alors s'il fait beau, hop on met le costume de bain et petite baignade.. Lors de la ballade de ce jour on a eu l'occasion de regarder un match de polo sur gazon, grande mode en Hollande, grande complication des règles du jeu.. et de traverser une belle réserve naturelle.

Dimanche 1er septembre

Haarlem - Haek Van Holland ; 83 km; moyenne 13,9 km/h Etape un peu plus longue, mais petite moyenne due à un vent sur le côté. Belle étape, au milieu des dunes..avec plein de petites montées ...et de petites descentes. Très sauvage..d'ailleurs nous avons pu observer un cerf tranquillement en train de chercher de la nourriture au milieu des dunes. Par contre les hollandais tiennent à leurs espaces sauvages et des barrières nous empêchent de sortir des chemins balisés. Il y a des chemins pour les randonneurs à pied et des chemins pour les vélos.. supers organisés les hollandais.

Lundi 2 septembre

Haek van Holland - Rotterdam - Haek van Holland...88,3km (dont 20 km en train) et moyenne de 18,1 km/h

Journée de "repos" : c'est à dire que nous laissons tout notre barda au camping et nous partons de bon matin pour aller visiter Rotterdam. Visite de la ville et du port et du port et encore du port. On s'est pas mal perdu...source de tensions toujours... Mais Marc est content il en a eu pour ses mollets de grues immenses, de bateaux énormes, de containers à n'en plus finir...{fwgallery id:131} Visite partielle mais vraiment intéressant du musée du port. {fwgallery id:123}Visiter le port à vélo nous a pris des heures, c'est immense, par contre nous avons apprécié les pistes cyclables pour le faire dont un tunnel avec ascenseur pour les vélos, un pont que pour les vélos. Nous adorons quand nous passons du cycliste portion négligeable de la circulation à Genève au cycliste-roi qui a sa route, son pont, son tunnel avec ascenseur... !! Sinon la ville est belle avec des architectes qui osent : formes, couleurs, jeux de matériaux etc... Autre point positif à relever, cela fait plusieurs soirs que nous nous régalons dans des bistrots hollandais !

Mardi 3 septembre

Hoeck van Holland - Burgh-Haam ; 87 km, moyenne de 16,1 km/h. Très belle étape, commencée par 20 min de bateau express à travers le port de Hoek pour arriver sur la 1ère presqu'île (nous allons en traverser plusieurs ces prochains jours, dont 3 ce jour !). La mer est splendide, on observe de gros bateaux au loin et de l'autre côté des voiliers près d'immenses plages. Nous traversons de mignons petits villages et encore des dunes {fwgallery id:133}mais toujours sur des pistes cyclables incroyablement bien aménagées et en toute sécurité. Et il fait toujours aussi beau..{fwgallery id:135}

Mercredi 4 septembre

Burgh-Haamstede  - Nieuwliet (proche de la frontière avec la Belgique), 72km ; 15 km/h. Etape commençant par 7 km sur une digue longeant la mer et protégeant la campagne. Puis, nous avons continué à longer la mer. Du coup, nous avons pris du bon temps avec baignade et pique-nique sur la plage. Avant de quitter la Hollande nous devons absolument nous lester de quelques kilos de fromage. En effet, si le fromage hollandais que l'on achète chez nous est vraiment pas terrible, sur place, il est dé.li-cieux... Nous voulons donc en ramener à notre progéniture et au copain qui nous a prêté sa super charrette (Robin, merci !). Nous nous arrêtons dans un des derniers villages hollandais, tout sympa..on y trouve un magasin bio et on en ressort avec une meule de 5kg...à mettre dans nos bagages et à transporter.. Nous passons encore sur une autre presqu'ìle à l'aide d'un ferry et nous trouvons un camping à 10km de la Belgique et 80 km de Dunkerque. Il fait toujours un temps d'été incroyable !

Jeudi 4 septembre

Nieuwliet - Der Haan (Belgique), 68, 3km , 15, 4km/h . Coup de chaud...en Belgique ! avec plus de 30°..on a même vu un thermomètre affiché 40°...! Passé par Sluis, tout joli village. Par contre la Lf1 est faite pour ceux qui ont du temps...en effet elle nous fait faire des détours pour nous permettre de visiter tous les jolis coins...{fwgallery id:139{fwgallery id:142}} c'est sympa mais nous on a ..malheureusement..un train à prendre.. et nous avons l'impression que plus on pédale, plus la frontière avec la Belgique s'éloigne... Et c'est vrai, car à la fin de la journée nous n'avons avancé à vol d'oiseau que de 20 km... Sinon bains de mer, super souper, magnifique coucher de soleil sur la mer.

Vendredi 5 août

Der Haan -Dunkerque, 81 km, 13km/h de moyenne. Etape dur dur... Peut être que c'est pour mieux apprécier la fin des vacances... Départ très matinal sous un ciel gris, chargé, et avons pédalé des heures sur la digue belge qui longe la mer. Eh bien c'est moche...bon d'accord il faisait gris et frisquet, mais surtout cette digue et donc la plage sont bordées d'horribles immeubles, hôtels, commerces etc... Nous passons Ostende, tout aussi moche. Nous petit-déjeunons tout au bout de cette digue, où nous retrouvons des dunes. Après 2 ferry gratuits pour les vélos (les cyclistes-rois que nous sommes profitons au max de se la jouer grands seigneurs...on sait que bientôt c'est la France...puis ce sera Genève...et nous reviendrons au stade de malfrats sur son vélo...). Le repas de midi est super gras, mais typique. A 15h  la pluie arrive, juste à temps pour qu'on ne puisse pas dire que l'on a fait 4 semaines de vélo sans pluie. On se perd...c'est bien il pleut, il commence à faire froid et on n'est toujours pas arrivé à Dunkerque... Nous passons la frontière (adieu pistes cyclables) et arrivons à Dunkerque (ah? tiens des pistes cyclables en ville, super !), nous trouvons un hôtel qui vient bien de nous tout mouillé et du tandem à caser..., nous mangeons super mal dans la brasserie de la ville.  Mais enfin nous sommes arrivés à temps et franchement faire 1853 km à vélo avec une seule crevaison, aucune chute ou accident, du soleil et des pistes cyclables à 98 %..c'est merveilleux !

Le lendemain nous prenons le train pour Paris, nous "traversons Paris à vélo" (gare du Nord, gare de Lyon), avons 30 minutes pour boire un café avec mamy Colette (la maman de Marc qui a elle aussi traversé Paris pour boire un café avec son fiston 30 minutes...). Nous arrivons à La Roche sur Foron et voilà...il y plus qu'à monter jusqu'à Evires... Par la nationale en plus... Bon Martine a rouspété, mais finalement ça été...les muscles étaient encore bien chauds...et finalement on est quasi monté chez nous les doigts dans le nez !!! Complice

Samedi 10 août, le vélo est prêt, nous aussi ! Ce voyage est dédié à XAVIER CHAMBET qui nous a quitté quelques jour avant dans le massif du Mont Blanc.

2013 : Bâle - Amsterdam2013 : Bâle - Amsterdam

Evires - Bâle, dont une 40aine de km à vélo, le reste en train..

Il est 9h00 tout est prêt. Les billets de train Genève-Bâle dans la sacoche avant, quelques belles carottes du jardin dans les sacoches arrières  nous fermons tout et commençons notre descente sur Genève. 1ère halte à Pers Jussy, en effet nous voulons passer un moment de partage avec les parents et le frère de Xavier.

Après ce moment émotionellement chargé et en les assurant que nous serons en pensées avec eux et Xavier tout au long de ce voyage, nous finissons notre descente sur Genève. Notre "long vehicul" nous fait sa 1ère crise, il ne rentre pas dans l'ascenseur, il faudra l'aide d'un collègue à Martine qui passait par là (merci). 2ème crise de Pino (c'est le nom de notre tandem, Pino et non pas Pinot...) à Berne, où malgré notre réservation pour 2 vélos (Pino compte pour double), il n'y a pas de compartiment vélo réservé... On y arrive tant bien que mal, jusqu'au moment où le contrôleur arrive et veut passer dans l'autre wagon, tant Pino que ce brave homme, se contorsionnent dans tous les sens...et ça passe !!! On arrive à Bâle, on cherche le camping le plus proche, vu q'on veut revenir demain  y passer la journée. Et, arrivés au camping (nickel propre bien sûr) on constate que le premier bistrot est à des kil d'ici...Donc on commence tout fort les vacances en s'ouvrant une boîte de raviolis..pour le souper... miam miam raviolis...

Dimanche 11 août

Comme prévu, nous restons le dimanche à Bâle afin de visiter cette belle ville et de prendre des forces pour la suite.  La mairie est magnifique {fwgallery id:1}  Arrivés devant le Rhin, un spectacle très sympa nous y attend : tout Bâle s'y baigne en se laissant porter par le courant. {fwgallery id:6}puis les baigneurs remontent en costume de bains le long des quais pour souvent repartir se faire bercer par le courant..sympa comme tout cette activité citadine {fwgallery id:5} ! Le courant est assez fort et il est possible d'acheter des gros sacs étanches de toutes les couleurs pour y déposer ses affaires et en plus cela fait un peu office de bouée.. .      .


Bâle est vraiment une belle ville ; son architecture  son tram {fwgallery id:7} son musée du tour de France ses fontaines{fwgallery id:8}         .

Le Rhin c'est une histoire d'amour avec les bâlois, on s'y baigne, on s'y photographie et on s'y bécotte...   {fwgallery id:9} -


Lundi 12 août

Bâle - Ile de Rhin : beau temps et départ tôt le matin. On pensait faire un maximum de 70 km, pour commencer tranquillement..mais ça va pas si mal avec ce Pino..de plus il fait grand beau, il y a peu de trafic, peu de dénivelé et les voies cyclables ont magnifiques. Résultat :   99 km avec une moyenne de 17.4 km/h.{fwgallery id:11}

Première et ..dernière crevaison du voyage.. au niveau du pneu de la remorque. Comme d'hab lorsque nous sortons à vélo d'une grande ville, nous nous sommes perdus.. On cherchait l'eurovélo 15 mais on ne l'a jamais trouvé. On a suivi l'Eurovélo 6 qui partait vers Mulhouse, alors que nous on a prévu de longer le Rhin ... A 17h, bien fourbus, nous trouvons un joli camping avec une piscine qui nous attendait ..wouw.

Pino est tout fier, les gens nous sourient, les gens nous photographient. Y a même un gars à vélo qui nous croise, fait un virage à 180 ° et nous dépasse à toutes pompes pour nous avoir en face et nous photographier...La gloire quoi !

Mardi 13 août

Ile du Rhin - Strasbourg ; 75 km ; moyenne de 18 km/h. Belle ballade le long d'un canal abandonné, avec une belle ligne droite durant 45 km.  Nous croisons 2 bleds dont les noms nous font marrer (eh oui faut bien qu'on occupe notre tête pendant ces heures de pédalage..) Friesheim et Boofsheim. Pourquoi on a rigolé ? Benh l'un correspond à Martine et l'autre à Marc...allez, vous aussi faites marcher vos méninges...mais c'est vrai que c'est plus facile de délirer quand on est en vacances!  Marc n'en revient pas de nos records de vitesses avec ce tandem tellement chargé. 

Nous nous arrêtons dans un camping prés de Strasbourg car nous y avons rendez-vous.. Après une visite de la ville, nous passons une sympathique soirée dans un restaurant en plein centre de Strasbourg avec Hélène (nièce de Marc) et Guillaume (son copain, qui est du coin et donc nous fait profiter de ces connaissances des lieux).{fwgallery id:15}

Mercredi 14 août

Strasbourg - Rastatt ; 69 km avec une petite moyenne de 15 km/h. Petite forme : on pense très fort à Xavier, ses parents, son frère, c'est aujourd'hui le jour de son enterrement. Nous sommes loin d'eux, la tristesse est là...

Nous avons passé en Allemagne.  Route  assez ennuyeuse, au milieu des maïs, durant des heures et des heures...Mais nous arrvons dans un super camping, le bien nommé : Rastatt Freizeit Paradies avec un lac, des douches chaudes, du PQ et bon marché. Pour l'instant nous nous sommes baignés tous les soirs. La soirée se finit avec encore une fois des envois d'amitiés à René, Marie-Françoise et Stéphane.

Jeudi 15 août

Rastatt - St Leon ; 96 km ; 16.6 km/h. Belle étape mais la route est difficile à trouver car il y a peu de panneaux directionnels. Heureusement que nous avons notre trace sur le GPS qui nous guide bien. Par contre, beaucoup de pistes cyclables (99%), c'est super pour notre tandem.

Les villages sont très jolis. Le Rhin est vraiment une richesse pour ce pays. Encore un camping auprès d'un lac...mais nous arrivons trop tard et affamés (il faut dire que si on arrive après 8h30 dans les restaus, on est mal vu.. les gens mangent à 18h- 18h30 et après.. on sait pas ce qu'ils font, mais en tout cas on est toujours les derniers à table)

Vendredi 16 août

St Léon - Frankenthal ; 71 km ; 14.6 km/h.  Longue journée en se perdant beaucoup car toujours peu de panneaux indicateurs et Martine, qui tient le GPS (vu qu'elle a les deux mains libres..) est pas des plus douées.. Nous prenons notre 1er bac du voyage. Pour midi, nous trouvons, perdu en pleine campagne, une épicerie bio..mmh on se régale!  Le soir, au grand désespoir de Marc et avec un plaisir non dissimulé de Martine, nous passons notre 1ère nuit dans un hôtel ....{fwgallery id:16}Officiellement c'est parce que nous sommes en train de traverser la Ruhr,{fwgallery id:18} qui n'est pas un coin très touristique.. et officieusement car Martine a refusé clairement de faire un détour d'une trentaine de km pour trouver un camping, alors que pour trouver un hôtel on faisait un détour de 5km pas plus... Faut pas pousser non plus... n'est ce pas mon chéri ??

Samedi 17 août

Frankenthal - Mainz Kostheim. 81 km ; 16,2 km/h. Après un bon petit déj de céréales (c'est pas si mal les hôtels...déjà rien que pour les ptis déj)  Très belle étape avec petit bain dans le Rhin, puis pique nique et sieste sur une plage au sable fin, comme aux caraïbes...{fwgallery id:20} Beaucoup de vignes.{fwgallery id:21} Pour le pique nique de midi de ce jour,  nous  avons trouvé une petite épicerie Sarde (oui oui Sarde, ce qui nous a rappelé notre premier voyage) avec de superbes produits. Cette épicerie est tenue par un allemand amoureux de la Sardaigne..et qui habite un minuscule bled : Hamm am Rhein (pour ceux qu'une escapade en Allemagne ne fait pas peur et qui adorent les produits sardes !

Dimanche 18 août

Mainz Kostheim - Blinsen am Rhein; 41 km. Martine a une petite forme, car comme chaque année elle arrive à choper un turista dans les pays du Nord.. et en plus il pleuvine donc nous nous arrêtons à midi afin que Martine reprenne du poil de la bête.{fwgallery id:27} Après une bonne sieste et une grande ingestion de liquide, cela va mieux, les couleurs, l'énergie et le moral remonte. Elle se demande si elle n'était pas un peu déshydratée... Pourtant cette année nous sommes bien équipés avec un sac à eau de 3 litres plus 2 gourdes de 1l. Mais bon il a fait très chaud et lourd ces derniers jours. Pendant que Martine s'hydrate, Marc se ballade et est tout content, il a des grues...dont une toute vieille de 1400 et des poussières  {fwgallery id:25}. Par contre nous trouvons les allemands assez flemmards, ils ont installé plusieurs remontes pentes pour monter de tous petits dénivelés {fwgallery id:26}. Nous finissons la journée dans un bistrot super sympa plein de verdures et d'objets hétéroclites.

Lundi 19 août

Blinzen am Rhein - Koblenz ; 70 km ; 15 km/h. Très belle étape : des châteaux partout, {fwgallery id:31}; un Rhin tout resserré et donc avec un beau courant, de très jolis villages romantico-touristico... une vraie carte postale cette étape. Koblenz{fwgallery id:35} est une très belle ville qui nous rappelle Passau. Martine va beaucoup mieux et elle boit elle boit et elle boit ....de l'eau bien sûr. Pour la 1ère fois nous n'avons pas à faire de détours pour trouver un camping. En voilà un au bord de la piste cyclable. Parfait, on profite pour se reposer et boire..

Mardi 20 août

Koblenz - Kohl/Cologne ; 102 km ; 16.1 km/h.  {fwgallery id:38}Nous ne sommes plus qu'à 247 km de la Hollande. {fwgallery id:40}Nous avons traversé de belles mais alors très belles zones industrielles..nous sommes vraiment au milieu de la Rhur. Où l'on constate que le Rhin est un axe logistique super primordial pour l'Europe et où, sans notre GPS je crois que nous serions encore là bas en train de chercher le nord...Par contre des grues (Marc jubile!), des cheminées, du bruit, des odeurs etc. Même le camping est bruyant (autoroute passant sur le pont juste en-dessus...). Après 102km dans les mollets et avec des boules Quiés ça passe

Nous avons rencontré plusieurs voyageurs à vélo le long de ce tracé.

Mercredi 21 août

Cologne - Monheim am Rhein.  40km tout rond, 13,3 km/h. Réveil sans réveil pour une fois (on l'oublie ...mais en fait on est en vacances... ; ), car nous avons décidé de faire une petite étape{fwgallery id:42} afin de faire des réparations sur le vélo (il grince et cela énerve Marc){fwgallery id:43} et faire un peu de lessive (on emporte un slip et demi, mais tout de même on va appeler ça "faire une lessive"!). Il continue à faire grand beau, le camping est un peu cher, mais nous avons une belle et grande place avec une vue sur le Rhin première loge. L'étape courte était pas des plus bucoliques, mais nous avons roulé sur de belles pistes cyclables.

Jeudi 22 août 

Coucou mon grand, joyeux anniversaire !

Monheim am Rhein - Orsoy ; 71 km ; 14.2 km/h. Etape difficile : nous passons par Dusseldorf avec plusieurs passages  au dessus du Rhin, des feux rouges, des ponts avec des routes dessous et des routes dessus, des croisements...on n'avance pas ! En plus, pas de camping, car à nouveau nous "naviguons" dans une région très industrielle. Donc :  hôtel (ce sera le dernier jusqu'à Dunkerque, d'abord parce qu'on a eu un temps merveilleux et surtout parce que comme Marc est au commande du tandem, il en fait qu'à sa tête...et comme dans sa tête c'est " camping", Martine est obligée de suivre sagement ...pfff, vous verrez que parfois elle suit...mais pas toujours de bon coeur...poursuivez votre lecture de ce blog pour connaître le chapitre "Martine et son petit ami se font la tête" !!!)

Vendredi 23 août

Orsoy - Lathum ; 106 km ; 16.8 km/h.  Superbe étape dans l'Allemagne du nord avec du soleil, de belles fermes ((qui a lu de belles femmes ?!), le Rhin, des oies sauvages{fwgallery id:49}, des cigognes, des veaux avec leurs mères, des moutons et des lamas... sisisi... Mais on se réjouit d'arriver en Hollande. Pourtant nous trouvons là au nord de l'Allemagne, un lieu de vacances avec lac, camping et voies cyclables. Le rêve, nous le notons car pour y aller un jour en famille avec les petits enfants...ça pourrait être bien sympa : il s'agit de XANTEM

L'Europe est devenue un grand pays puisqu'à part lors de rentrée ou sortie de petits pays un peu fermés...il n'y a plus de frontière. Mais l'Europe est faite de multiculture et de multilinguisme, ce qui fait que nous savons très vite que nous sommes en Hollande : nous ne comprenons plus rien de ce que nous lisons ou entendons....{fwgallery id:50} Notre super GPS nous envoie vers un camping.. qui n'existe pas, qui n'a jamais existé même selon les voisins du supposé camping qui sont morts de rires de nous voir chercher un camping dans une banlieue résidentielle à des km des sites touristiques.. Pourtant après quelques coups de pédales en plus, et après être passés devant une vieille usine transformée en parc d'attraction (quelle bonne idée) et avoir quitté les bords du Rhin (que nous retrouverons à Rotterdam) pour prendre un cap plus au nord (prochaine étape : Amsterdam), nous trouvons un camping  au bord d'un petit lac, superbe ! {fwgallery id:45}{fwgallery id:47}{fwgallery id:46}

Samedi 24 août

Lathum - Erkemederweg; 74 km ; 17.6 km/h.  Nous sommes très ...surpris car on a tous en tête que La Hollande est un pays plat avec une campagne à perte de vue. Pourtant pour ce 1er jour en Hollande nous passons une grande partie de l'étape en forêt et avec du relief ...pff pas facile avec ce tandem et tous nos bagages...Surtout qu'on s'attendait tellement à du plat...un peu déçue la Martine tout de même...Par contre des pistes cyclables sans problème.  Le soir, camping sous la pluie (voir plus haut..) mais repas avec une vue magnifique, même sous le crachin, nous trouvons que c'est un lie de rêve.

Dimanche 25 août

Erkemederweg - Amsterdam; 64 km;  16.8 km/h.  Petite étape avec une arrivée à 14h ..à Amsterdam. Yiippee ! Mais avant l'arrivée à la grande ville, l'étape s'est déroulée dans la campagne hollandaise, qui est vraiment belle. Les animaux domestiques (vaches, chevaux, moutons) sont des veinards, par rapport à leurs congénères suisses ou français, ils sont dans des pâturages immenses...quasi la vie à l'état sauvage...

Ce soir nous avons déjà fait 1120 km en 14 jours pour aller de Bâle à Amsterdam. Nous sommes fiers de nous et décidons de rester 2 jours à Amsterdam pour prendre le temps de visiter cette ville surprenante que Marc ne connaît pas.

Lundi et mardi 26 et 27 août  {fwgallery id:64}Repos et ballade à tandem sans bagage. Nous "logeons" dans le camping d'Amsterdam. Nous sommes les vieux du coin...en effet, ce camping qui se trouve tout près de la ville et de ses plaisirs...est un repaire de jeunets de toute l'Europe qui viennent pour profiter de la liberté de la Hollande par rapport à toutes les substances qui s'y vendent et donc ils passent toute la journée devant leur tente (dedans..non..pas dedans...?..mais quand il pleut ? on aurait dût leur demander..) à fumer. Même l'herbe du camping sent la beue...

Amsterdam nous a enthousiasmé par ses canaux, ses péniches magnifiques {fwgallery id:54}mais aussi ses voiliers très beaux {fwgallery id:53}et bien sûr ses milliers de vélos.{fwgallery id:57{fwgallery id:69}} Un newyorkais rencontré lors d'une de nos soirées, nous a fait part de son choc "this city is completely crazy : no cars and everywhere bikes...??" C'est sûr que le pauvre il devait être perdu...(voir notre voyage à vélo de l'année dernière et notre traversée de NY en bikes !!). Nous avons visité le musée van Gogh, toujours aussi prenant. le port, la ville, le quartier rouge et même fait les canaux sur un truc à touristes !

Nous avons aussi adoré de voir toutes ces vieilles maisons penchées en avant, tordues . Marc pense que les fils à plomb des maçons n'étaient pas très bien réglés {fwgallery id:74}ou que  la bière ou l'herbe du coin faisaient déjà des effets....

Martine a adoré jouer la curieuse en regardant les intérieurs des appartements (ils ont de grandes fenêtres sans rideau, ni volet...on voit tout..mais alors tout...) qui sont tous magnfiques, style "Maison de France" ou Ikea..avec de grandes bibliothèques pleines de livres (c'est à cela affirme-t-elle qu'on voit que c'est un pays du Nord : au nombre de livres dans leurs bibliothèque), des magnifiques lustres, plantes, bouquets de fleurs, bibelots etc...La plupart sont traversants, ce qui donne un volume incroyable et une belle luminosité à l'intérieur.  Marc lui regardait les filles...et il est catégorique, les hollandaises sont jeunes et jolies et elles aiment le vélo...tout pour lui plaire quoi... Bon ... il est temps de repartir de cette ville pleine de tentations (les mecs sont pas mal aussi : grands, sportifs et ils aiment faire du vélo....). Enfin bref, cette ville nous a beaucoup plu !{fwgallery id:78}

Regardez ce petit documentaire : avec cela il est impossible de ne pas aimer ...

beautifully-shot-edited-film-by-thomas

Mercredi 28 août 

Amsterdam - Nieuwe Niedort . 77 km, 15 km/h Cap vers le nord. Avec un temps magnifique, nous sortons rapidement et sans se perdre d'Amsterdam pour se retrouver dans les polders : mer à l'est et belles prairies à l'ouest. Au premier village, coup de foudre : un port incroyable avec plein de belles péniches et de voiliers en bois.{fwgallery id:81} {fwgallery id:82{fwgallery id:85}} : vieux gréements, voiles auriques. On s'arrête et on joue les touristes. Puis, un peu à contre-coeur, on remonte sur le tandem et on quitte ce petit coin de paradis. A nouveau nous nous retrouvons les polders qui sont situés entre 4 à 8m sous le niveau de la mer. Et émerveillés nous continuons à visiter ce pays facile, agréable : il y a des camping partout{fwgallery id:87}, leur fromage Edam est délicieux, les pistes cyclables se suivent, les vieux moulins sont habités et donc mignons comme tout et le soleil brille...{fwgallery id:86}. Joli camping avec apéro : bière et Edam !!!

Jeudi 29 août

Nieuwe Niedort - Juliana Dorp;  50 km;  13.6 km/h

On continue notre voyage touristique en n'effectuant  des petites étapes afin de visiter les lieux que nous traversons. Nous calculons quasi chaque jour, voir plusieurs fois par jour, le temps qu'il nous reste pour arriver à Dunkerque ! Ce jour, nous décidons de faire un détour pour aller voir une fête campagnarde {fwgallery id:91}{fwgallery id:92}dont nous ont parlé nos voisines de camping ! Marc veut un vélo comme ça : {fwgallery id:90} Puis, tout de même, nos coups de pédales nous font arriver tout au nord de la Hollande à Den Helder{fwgallery id:93} (lat N 52°57, E 4°45,3)*. Cela décoiffe de voir la mer {fwgallery id:97}. L'envie de traverser pour aller sur les îles nous tente mais là tout de même nous réalisons que si l'on veut continuer à visiter et profiter de la Hollande...nous n'avons pas le temps de monter encore plus haut. Donc nous faisons un 180° en lâchant le cap nord pour le cap sud. Bonne nouvelle, une voie cyclable de Den Helder à Boulogne sur Mer et longeant la mer (bon ça c'est la pub qui le dit, par la suite on verra qu'elle nous fait faire d'énooormes détours...) Pour tout ceux qui en nous lisant, rêvent de partir en Hollande à vélo, cette voie cyclable se nomme la Lf1{fwgallery id:136} (ça fait un peu éléphant...mais au moins on s'en rappelle) http://jderoi.free.fr/datas/dossierpresse/lf/f/html/LF1.htm

*pour ceux que ça intéresse ...: notre chalet se trouve à la latitude N 46°03/E6°14. Nous sommes à 767km à vol d'oiseau d'Evires!

Vendredi 30 août

Juliana Dorp - Egmond Aan Zee ; 45 km ; 12.1 km/h de moyenne

Petite étape avec un départ après 10h. Nous pédalons sur une digue complètement goudronnée, vent de face et ciel chargé voir menaçant.. Martine a un gros coup de fatigue et nous devons nous arrêter, boire un café, manger un petit truc. Nous repartons et ouf le paysage et le ciel s'améliorent. Nous pédalons à travers une végétation méditerranéenne avec pins, sable, bruyère{fwgallery id:98}, etc, c'est magnifique, on se croit en Camargue ! {fwgallery id:103}Puis halte baignade ! De supers vacances balnéaires quoi... {fwgallery id:104}Le temps revient au très beau et nous avons le choix car cette zone étant très touristique, nous trouvons des camping partout, par contre les prix sont aussi touristiques : 28 euros la nuit  Mécontent.


Samedi 31 août

Egmond Aan Zee - Haarlem ;  52 km ; 13 km/h. {fwgallery id:111}Superbe étape en suivant un chemin dans les dunes et la forêt en alternance .. Rencontre avec un boeuf laineux et des cornes magnifiques...{fwgallery id:105}(d'ailleurs en le voyant de dos Marc dit "je vais le prendre en photo" le boeuf se retourne à ce moment et ..Marc.."enfin...je sais pas.." Mais comme il est très courageux, voici la photo du beau boeuf à poil laineux).  La LF1 est vraiment une supère voie cyclable à suivre.{fwgallery id:108} Cette randonnée est à conseiller aux novices du voyage à vélo car elle est très facile, sans voiture et les paysages juste incroyables. De plus elle longe la mer alors s'il fait beau, hop on met le costume de bain et petite baignade.. Lors de la ballade de ce jour on a eu l'occasion de regarder un match de polo sur gazon, grande mode en Hollande, grande complication des règles du jeu.. et de traverser une belle réserve naturelle.

Dimanche 1er septembre

Haarlem - Haek Van Holland ; 83 km; moyenne 13,9 km/h Etape un peu plus longue, mais petite moyenne due à un vent sur le côté. Belle étape, au milieu des dunes..avec plein de petites montées ...et de petites descentes. Très sauvage..d'ailleurs nous avons pu observer un cerf tranquillement en train de chercher de la nourriture au milieu des dunes. Par contre les hollandais tiennent à leurs espaces sauvages et des barrières nous empêchent de sortir des chemins balisés. Il y a des chemins pour les randonneurs à pied et des chemins pour les vélos.. supers organisés les hollandais.

Lundi 2 septembre

Haek van Holland - Rotterdam - Haek van Holland...88,3km (dont 20 km en train) et moyenne de 18,1 km/h

Journée de "repos" : c'est à dire que nous laissons tout notre barda au camping et nous partons de bon matin pour aller visiter Rotterdam. Visite de la ville et du port et du port et encore du port. On s'est pas mal perdu...source de tensions toujours... Mais Marc est content il en a eu pour ses mollets de grues immenses, de bateaux énormes, de containers à n'en plus finir...{fwgallery id:131} Visite partielle mais vraiment intéressant du musée du port. {fwgallery id:123}Visiter le port à vélo nous a pris des heures, c'est immense, par contre nous avons apprécié les pistes cyclables pour le faire dont un tunnel avec ascenseur pour les vélos, un pont que pour les vélos. Nous adorons quand nous passons du cycliste portion négligeable de la circulation à Genève au cycliste-roi qui a sa route, son pont, son tunnel avec ascenseur... !! Sinon la ville est belle avec des architectes qui osent : formes, couleurs, jeux de matériaux etc... Autre point positif à relever, cela fait plusieurs soirs que nous nous régalons dans des bistrots hollandais !

Mardi 3 septembre

Hoeck van Holland - Burgh-Haam ; 87 km, moyenne de 16,1 km/h. Très belle étape, commencée par 20 min de bateau express à travers le port de Hoek pour arriver sur la 1ère presqu'île (nous allons en traverser plusieurs ces prochains jours, dont 3 ce jour !). La mer est splendide, on observe de gros bateaux au loin et de l'autre côté des voiliers près d'immenses plages. Nous traversons de mignons petits villages et encore des dunes {fwgallery id:133}mais toujours sur des pistes cyclables incroyablement bien aménagées et en toute sécurité. Et il fait toujours aussi beau..{fwgallery id:135}

Mercredi 4 septembre

Burgh-Haamstede  - Nieuwliet (proche de la frontière avec la Belgique), 72km ; 15 km/h. Etape commençant par 7 km sur une digue longeant la mer et protégeant la campagne. Puis, nous avons continué à longer la mer. Du coup, nous avons pris du bon temps avec baignade et pique-nique sur la plage. Avant de quitter la Hollande nous devons absolument nous lester de quelques kilos de fromage. En effet, si le fromage hollandais que l'on achète chez nous est vraiment pas terrible, sur place, il est dé.li-cieux... Nous voulons donc en ramener à notre progéniture et au copain qui nous a prêté sa super charrette (Robin, merci !). Nous nous arrêtons dans un des derniers villages hollandais, tout sympa..on y trouve un magasin bio et on en ressort avec une meule de 5kg...à mettre dans nos bagages et à transporter.. Nous passons encore sur une autre presqu'ìle à l'aide d'un ferry et nous trouvons un camping à 10km de la Belgique et 80 km de Dunkerque. Il fait toujours un temps d'été incroyable !

Jeudi 4 septembre

Nieuwliet - Der Haan (Belgique), 68, 3km , 15, 4km/h . Coup de chaud...en Belgique ! avec plus de 30°..on a même vu un thermomètre affiché 40°...! Passé par Sluis, tout joli village. Par contre la Lf1 est faite pour ceux qui ont du temps...en effet elle nous fait faire des détours pour nous permettre de visiter tous les jolis coins...{fwgallery id:139{fwgallery id:142}} c'est sympa mais nous on a ..malheureusement..un train à prendre.. et nous avons l'impression que plus on pédale, plus la frontière avec la Belgique s'éloigne... Et c'est vrai, car à la fin de la journée nous n'avons avancé à vol d'oiseau que de 20 km... Sinon bains de mer, super souper, magnifique coucher de soleil sur la mer.

Vendredi 5 août

Der Haan -Dunkerque, 81 km, 13km/h de moyenne. Etape dur dur... Peut être que c'est pour mieux apprécier la fin des vacances... Départ très matinal sous un ciel gris, chargé, et avons pédalé des heures sur la digue belge qui longe la mer. Eh bien c'est moche...bon d'accord il faisait gris et frisquet, mais surtout cette digue et donc la plage sont bordées d'horribles immeubles, hôtels, commerces etc... Nous passons Ostende, tout aussi moche. Nous petit-déjeunons tout au bout de cette digue, où nous retrouvons des dunes. Après 2 ferry gratuits pour les vélos (les cyclistes-rois que nous sommes profitons au max de se la jouer grands seigneurs...on sait que bientôt c'est la France...puis ce sera Genève...et nous reviendrons au stade de malfrats sur son vélo...). Le repas de midi est super gras, mais typique. A 15h  la pluie arrive, juste à temps pour qu'on ne puisse pas dire que l'on a fait 4 semaines de vélo sans pluie. On se perd...c'est bien il pleut, il commence à faire froid et on n'est toujours pas arrivé à Dunkerque... Nous passons la frontière (adieu pistes cyclables) et arrivons à Dunkerque (ah? tiens des pistes cyclables en ville, super !), nous trouvons un hôtel qui vient bien de nous tout mouillé et du tandem à caser..., nous mangeons super mal dans la brasserie de la ville.  Mais enfin nous sommes arrivés à temps et franchement faire 1853 km à vélo avec une seule crevaison, aucune chute ou accident, du soleil et des pistes cyclables à 98 %..c'est merveilleux !

Le lendemain nous prenons le train pour Paris, nous "traversons Paris à vélo" (gare du Nord, gare de Lyon), avons 30 minutes pour boire un café avec mamy Colette (la maman de Marc qui a elle aussi traversé Paris pour boire un café avec son fiston 30 minutes...). Nous arrivons à La Roche sur Foron et voilà...il y plus qu'à monter jusqu'à Evires... Par la nationale en plus... Bon Martine a rouspété, mais finalement ça été...les muscles étaient encore bien chauds...et finalement on est quasi monté chez nous les doigts dans le nez !!! Complice

Fermer Fermer


Date de création : 02/10/2016 • 12:45


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Bâle - Amsterdam - Nord de la Hollande et retour Dunkerque
 
 
Préférences
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
w6bP5y
Recopier le code :


  83182 visiteurs
  73 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 4 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑  
Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
w6bP5y
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!
 ↑