Nos balades à vélo
Texte à méditer :  

Le Vélo est un Véhicule Emprunt de Liberté Optimale

  
Inconnu
Texte à méditer :  

Le vélo permet à un enfant de devenir adulte et à un adulte de devenir enfant   Claude Marthaler

Texte à méditer :  

une fois en chemin, tout se simplifie   Alexandra David Neel

Texte à méditer :   "les voyages à vélo, c'est comme être une cuillère dans un café, elle est imbibée de café"   Marc
Texte à méditer :  

Même un chemin de mille lieues commence par un pas   Proverbe Japonais

Texte à méditer :  

C'est parce que le vélo est un remarquable engin de perception du monde que le cyclotourisme est une source d'enrichissement perpétuel.   Jacques Vicart

Texte à méditer :  

Peu importe la lenteur de ta course. Tu seras toujours plus rapide que ceux qui restent sur le divan.   Inconnu

Texte à méditer :  

Si vous pensez que l'aventure est dangereuse. Je vous propose d'essayer la routine... elle est mortelle   Paulo Coelho

Texte à méditer :  

Le vélo est un jeu d'enfant qui dure longtemps   Eric Fottorino

Texte à méditer :  

Un cyclotouriste n'a pas de palmares, il n'a que des souvenirs.   Jean Taboureau

Texte à méditer :  

Juché sur une simple bicyclette, vous aurez vite l'impression de rouler sur l'échine de la terre.   Pierre Sansot

Calendrier
Texte à méditer :  

Le Vélo est un Véhicule Emprunt de Liberté Optimale

  
Inconnu
Texte à méditer :  

Le vélo permet à un enfant de devenir adulte et à un adulte de devenir enfant   Claude Marthaler

Texte à méditer :  

une fois en chemin, tout se simplifie   Alexandra David Neel

Texte à méditer :   "les voyages à vélo, c'est comme être une cuillère dans un café, elle est imbibée de café"   Marc
Texte à méditer :  

Même un chemin de mille lieues commence par un pas   Proverbe Japonais

Texte à méditer :  

C'est parce que le vélo est un remarquable engin de perception du monde que le cyclotourisme est une source d'enrichissement perpétuel.   Jacques Vicart

Texte à méditer :  

Peu importe la lenteur de ta course. Tu seras toujours plus rapide que ceux qui restent sur le divan.   Inconnu

Texte à méditer :  

Si vous pensez que l'aventure est dangereuse. Je vous propose d'essayer la routine... elle est mortelle   Paulo Coelho

Texte à méditer :  

Le vélo est un jeu d'enfant qui dure longtemps   Eric Fottorino

Texte à méditer :  

Un cyclotouriste n'a pas de palmares, il n'a que des souvenirs.   Jean Taboureau

Texte à méditer :  

Juché sur une simple bicyclette, vous aurez vite l'impression de rouler sur l'échine de la terre.   Pierre Sansot

Nouvelles de notre voyage

Mercredi 10 janvier 2018 22 km Chiang Khong (Thailande ) à Huay Xai (Laos)

Adieu Thaïlande, Welcome Laos- Avec peu de kilomètres nous n'avions qu'à traverser un pont (friendship bridge disent ils ). Cela semble simple mais pas du tout. Nous avons traversé la ville par le sud pour arriver à une gare-douane Thaï où nous avons été obligés de monter les vélos dans un bus  pour traverser le pont tout neuf qui a une piste cyclable d'environ 2km . Oui vous ne comprenez pas, nous non plus... et  ensuite Visa .

Bienvenue.JPG

Pour les suisses le visa est gratuit pour 15 jours mais si on prend un mois c'est plus cher que les français. n'essayez pas de comprendre. Bref 10 km retour vers le nord et nous nous retrouvons exactement en face de la guesthouse de ce matin mais au Laos et trop tard pour prendre le bateau qui partait à 11h30. Martine trouve une guesthouse à but communautaire qui est très bien. Nous rencontrons un voyageur à vélo français parti de France en avril de cette année avec son vélo. Il est passé par la Russie, le Japon, la Corée et la Thaïlande . Longue discussion très sympathique. 

Nous nous décidons pour passer la nuit dans une homestay avec un projet humanitaire en faveur des peuplades montagnardes du Laos, les Mhongs http://daauwvillagelaos.com/huay-xai-accommodation-homestay/

Demain nous prenons le bateau pour Luang Prabang et ainsi allons passer deux jours sur le Mékong.

Jeudi 11 et vendredi 12 janvier 2018. Huay Xai - Luang Prabang en bateau

bateau-froid1.jpg
 

Malgré la grisaille, le paysage était magnifique avec petits villages, jungle, animaux en liberté ou sauvages (chèvres, buffles, vaches et leurs petits), pêcheurs, enfants qui courent sur la berge et autres habitants de ces lieux perdus.

Où sommes-nous ?Dans un car pour skieurs?

Eh non, nous avons passé deux longs jours sur le Mékong dans un bateau bondé, avec un froid de canard ! Nous nous réjouissions tellement, enfin surtout Martine , de cette descente sur le mythique Mékong. On a pas vu grand chose, le ciel était hyper chargé, parfois il pleuvait et surtout ça caillait !!! On a enfilé tous les habits qu'on pouvait mais bon on en pas pris beaucoup donc...brr brr

Bien sûr nous n'attendons de compassion d'aucun lecteur-lectrice européen.. ! Même pas des frileuses ? allez.. deux jours dans le froid et la grisaille .. non ? bon OK : ))

vue_village1.JPG

Voici une petite vidéo pour montrer les villages qui sont ravitaillés que par le Mékong et aussi le vent qui nous a soufflé dessus durant 14 heures.

Samedi 13 Janvier Luang Prabang

Après avoir passé la soirée avec Alain et un deuxième voyageur au long court parti comme Alain pour pour 2 ans voir plus : Toine (prononcez Thône) qui est flamand mais parle très bien le français . Nous avons dormi tous les 4 dans un guesthouse dans un dortoir. Et donc samedi matin, grâce au "Routard", nous avons trouvé une guesthouse de qualité et moins cher. Ensuite Marc est  allé voir pour dépanner sa roue avant dont l'axe restait bloqué. Pour cela il est allé voir un premier mécanicien moto qui a réussi à enlever l'axe. Ensuite il est parti avec le mécano, sur son scooter, pour aller voir un premier vendeur de vélos suivi d'un autre qui lui, avait le bon axe. Hélas en posant l'axe ils se sont  aperçus que les billes du roulement étaient abîmées. Du coup retour au second mécano qui a trouvé des nouvelles billes et a fait l'installation car nous n'avons pas emmené les bonnes clés. Vous voyez, cela a duré longtemps...mais tous les mécanos rencontrés ont bien rigolé avec Marc et l'ont invité à manger .."spicy" !

Temple_Luang_Prabang.JPG

Dans l'après midi, visite de la vielle ville qui est très belle avec des temples très différents de ceux visités en Thaïlande, mais pleine de touristes..et on n'a pas l'habitude.

Magnifiques mosaïques recouvrant la plupart des temples de Luang Prabangtemple_luang_Prabang2.JPG

Dimanche 14 Janvier Luang Prabang

Les vélos restent au garage et visite à pied du Palais Royal et surtout d'un musée ethnographique des différentes ethnies du Laos,avec  les us et coutumes de ces ethnies et surtout de la vie des femmes. Très intéressant. Ensuite nous sommes allés voir  le couché du soleil sur Luang Prabang et sa région grâce à une colline avec un péage à 2 euros chacun et surtout nous n'étions pas les seuls à envisager ce spectacle.couchesoleil1.jpg Mais cela valait la peine....

couchesoleil.jpg

Lundi 15 janvier

2ème jour de repos...oui on sait, on exagère !

Le Laos, entre autres particularités à la malchance d’être le pays ayant subit le plus d’envois de bombes, dont les terribles mines antipersonnelles, sur son territoire. Il est donc également le pays ayant le plus de mines antipersonnelles dans la nature. Recouvertes par de la terre et autres gravats, elles sont autant d’engins explosifs potentiels, chaque année ils décomptent encore 300 accidents. Nous avons voulu en savoir plus et avons visité le centre des mines antipersonnelles de Luang Prabang :  UXO http://uxolao.org/index.php/en

bac_Luang_P.JPGIl nous restait un peu de temps pour visiter les environs de la ville. On traverse donc le Mékong et là tout de suite c’est l’arrière pays. Pas de route mais une belle piste qui monte puis descend vertigineusement, un pan de la route s’est effondrée. Il y a donc un trou au milieu de la route qui s’est rempli d’eau grâce à la rivière et les villageois qui n’ont pas l’eau courante viennent y faire leurs toilettes.village_Luang_P.JPG

Plus loin, nous dépassons 3 petites filles de 10 et 11 ans qui rentraient de l’école à vélo. Elles ont rit puis se sont mises à appuyer sur les pédales pour nous dépasser et nous avons ainsi fait un petit kilomètre à se dépasser, à rire et à discuter 3 mots !

Le soir, nous sommes allés parler anglais avec des jeunes laotiens dans une association pour la promotion de la lecture au Laos. Projet tenu par un français hyper motivé. Si vous passez par Luang Prabang, on vous conseille cette activité bien sympa et utile. http://www.bigbrothermouse.com/

Mardi 16 janvier Luang Prabang – Houyahao, 81km, 2000 m de dénivelé

Magnifiques paysages, c’est certain. Belles rencontres avec d'autres cyclistes (j’allais dire d’autres frappadingues, mais s’ils lisent ça ils vont pas être contents…), des laotiens et des enfants rieurs nous hurlant « Sabadi » (bonjour), c’est certain ! Par contre 2 belles montées, ça c’est absolument certain !!! 2000m de dénivelé en une journée pfff...tu parles de vacances! Et ceux qui se disent "oh si la petite Martine a pu le faire c'est que ça va", ils se trompent. Pour les derniers 20 km, Marc lui a pris plus de la moitié de ses bagages...quelle force de la nature ce Marc... Merci ! bornefrancaise.JPG

Les bornes françaises datant de l'Indochine et de la colonisation sont encore présentes. La fiin de cette période d'occupation française date de 1956, défaite de Dien Bien Phu.  panneaux.JPG

Maintenant que se sont les chinois qui colonisent le Laos, mines de bauxite, barrages,  production intensive de bananes etc, voici les panneaux un peu moins explicite que nous rencontrons.. mines.JPG        carriere.JPG

Arrivés à la frontale en début de nuit, dans la seule guesthouse à de nombreux kilomètres à la ronde, brrr...des plus cradingues..mais bon en vélo on n'a pas les moyens de faire les difficiles..On a donc étendu le hamac sur le lit et à 20h30 on dormait. La douche ? on aurait été encore plus sale après s’être essuyé avec la serviette (ou le linge!) et avoir fréquenté la douche !

Mercredi 17 janvier Houyahao – Hot Spring water resort (à 20 km de Kasi ) 1400 m de dénivelé et 76 km

Nous partons accompagné de David un australien rencontré la veille. La route était jonchée de petits villages mhongs.hutte.JPG L’ambiance dans ces villages était plutôt morose voir agressive. Comme on n'a vu aucun monastère, ni de moines ni de petits hôtels à prière, Marc pense que cette région est plutôt animiste (ancienne religion interdite au Laos pratiquant la magie grâce aux chamanes ). Nous avions vu une vidéo dans une exposition sur les minorités du Laos expliquant cette pratique.

La route est remplie d'énormes camions chinois travaillant dans différentes mines et du coup les camions montent des côtes à des vitesses de 5 km heure et idem pour descendre . Ces petites routes de montagne ne sont pas du tout adaptées à ces engins.

Nous avons grimpé encore et encore, tout en longeant plusieurs crêtes de montagnes mais avons fini par une descente incroyable. Juste avant la descente, David nous propose un restaurant avec un point de vue incroyable. Et comble de tout David tel James Bond 007, nous sort de son vélo un drone, on était tous mort de rire.gogogadget.JPG Petite vidéo qui montre le style des pentes que nous avons grimpées.  Arrivés à la guesthouse, une piscine d’eau de source  à 45 degrés nous y attendait . Plus tard, nous avons soupé avec David l’australien, un japonnais en vacance en bus, deux cyclistes coréens rencontrés la veille et croisés maintes fois sur la route, c’était très sympa. D’ailleurs cela nous a donné envie d’aller en Corée et au Japon avec nos vélos……..

Belle journée dédiée à Christelle qui a son anni aujourd'hui mais sa maman à l'autre bout du monde !

Jeudi 18 Janvier Hot spring – Phou Dideng ( à 5 km de vang vieng ) 74 km

Nous sommes partis à 7h30 pour se faire un petit déjeuner à Kasi (20 km et assez descendant). Cette route fut magnifique, lever du soleil, mer de brouillard et une vue à couper le souffle.vue_montagne1.JPG paysage03.JPG

Vu l'heure, nous étions accompagnés d’écoliers avec leurs costumes (chemises lilas ou blanches et pantalons ou jupes au dessous des genoux fonçées) se rendant à l’école à pied et surtout à vélo. Deux garçonnets sur des vélos pourris ont été pris au jeu et nous avons "fait la course" sur plus de ... de 7à 8km de montées et descentes. Les pauvres s'ils sont arrivés à l'avance à l'école ont dû être bien fatigués !

Autre constat le long de ces villages : les femmes travaillent et les hommes habillés nickel avec veste en cuir et coupe de cheveux dernier cri ont le plus souvent les mains dans les poches. Nous avons même vu deux femmes en train de charger un camion de sable à la pelle pendant que l'homme restait au volant sans rien faire. Martine a souvent les poils qui se hérissent et Marc l'entend râler encore longtemps après.

La photo ci-dessous le montre bien : ces femmes travaillent une sorte de foin ou riz et les hommes les regardent de l'autre coté de la route.

travailleuses.JPG

Arrivés à Kasi, nous avons pris le cap sur Vang Vieng . La vie dans la vallée est beaucoup plus riche en variété qu'à la montagne et les rizières sont magnifiques. La plupart des cultures, du potager à la rizière sont en escalier et paillées pour bien gérer l'eau (base de la permaculture nouvelle tendance chez nous !)

riziere.JPG

Et maintenant  cap sur une organic farm que Martine avait repérée auprès de la rivière Song. Petit bain dans la rivière l'après midi et repos demain afin de se reposer de nos trois jours de montagne intense avec 4000 m de dénivelé, Bravo Martine....... qui n'est finalement pas en sucre yes.....

Mercredi 10 janvier 2018 22 km Chiang Khong (Thailande ) à Huay Xai (Laos)

Adieu Thaïlande, Welcome Laos- Avec peu de kilomètres nous n'avions qu'à traverser un pont (friendship bridge disent ils ). Cela semble simple mais pas du tout. Nous avons traversé la ville par le sud pour arriver à une gare-douane Thaï où nous avons été obligés de monter les vélos dans un bus  pour traverser le pont tout neuf qui a une piste cyclable d'environ 2km . Oui vous ne comprenez pas, nous non plus... et  ensuite Visa .

Bienvenue.JPG

Pour les suisses le visa est gratuit pour 15 jours mais si on prend un mois c'est plus cher que les français. n'essayez pas de comprendre. Bref 10 km retour vers le nord et nous nous retrouvons exactement en face de la guesthouse de ce matin mais au Laos et trop tard pour prendre le bateau qui partait à 11h30. Martine trouve une guesthouse à but communautaire qui est très bien. Nous rencontrons un voyageur à vélo français parti de France en avril de cette année avec son vélo. Il est passé par la Russie, le Japon, la Corée et la Thaïlande . Longue discussion très sympathique. 

Nous nous décidons pour passer la nuit dans une homestay avec un projet humanitaire en faveur des peuplades montagnardes du Laos, les Mhongs http://daauwvillagelaos.com/huay-xai-accommodation-homestay/

Demain nous prenons le bateau pour Luang Prabang et ainsi allons passer deux jours sur le Mékong.

Jeudi 11 et vendredi 12 janvier 2018. Huay Xai - Luang Prabang en bateau

bateau-froid1.jpg
 

Malgré la grisaille, le paysage était magnifique avec petits villages, jungle, animaux en liberté ou sauvages (chèvres, buffles, vaches et leurs petits), pêcheurs, enfants qui courent sur la berge et autres habitants de ces lieux perdus.

Où sommes-nous ?Dans un car pour skieurs?

Eh non, nous avons passé deux longs jours sur le Mékong dans un bateau bondé, avec un froid de canard ! Nous nous réjouissions tellement, enfin surtout Martine , de cette descente sur le mythique Mékong. On a pas vu grand chose, le ciel était hyper chargé, parfois il pleuvait et surtout ça caillait !!! On a enfilé tous les habits qu'on pouvait mais bon on en pas pris beaucoup donc...brr brr

Bien sûr nous n'attendons de compassion d'aucun lecteur-lectrice européen.. ! Même pas des frileuses ? allez.. deux jours dans le froid et la grisaille .. non ? bon OK : ))

vue_village1.JPG

Voici une petite vidéo pour montrer les villages qui sont ravitaillés que par le Mékong et aussi le vent qui nous a soufflé dessus durant 14 heures.

Samedi 13 Janvier Luang Prabang

Après avoir passé la soirée avec Alain et un deuxième voyageur au long court parti comme Alain pour pour 2 ans voir plus : Toine (prononcez Thône) qui est flamand mais parle très bien le français . Nous avons dormi tous les 4 dans un guesthouse dans un dortoir. Et donc samedi matin, grâce au "Routard", nous avons trouvé une guesthouse de qualité et moins cher. Ensuite Marc est  allé voir pour dépanner sa roue avant dont l'axe restait bloqué. Pour cela il est allé voir un premier mécanicien moto qui a réussi à enlever l'axe. Ensuite il est parti avec le mécano, sur son scooter, pour aller voir un premier vendeur de vélos suivi d'un autre qui lui, avait le bon axe. Hélas en posant l'axe ils se sont  aperçus que les billes du roulement étaient abîmées. Du coup retour au second mécano qui a trouvé des nouvelles billes et a fait l'installation car nous n'avons pas emmené les bonnes clés. Vous voyez, cela a duré longtemps...mais tous les mécanos rencontrés ont bien rigolé avec Marc et l'ont invité à manger .."spicy" !

Temple_Luang_Prabang.JPG

Dans l'après midi, visite de la vielle ville qui est très belle avec des temples très différents de ceux visités en Thaïlande, mais pleine de touristes..et on n'a pas l'habitude.

Magnifiques mosaïques recouvrant la plupart des temples de Luang Prabangtemple_luang_Prabang2.JPG

Dimanche 14 Janvier Luang Prabang

Les vélos restent au garage et visite à pied du Palais Royal et surtout d'un musée ethnographique des différentes ethnies du Laos,avec  les us et coutumes de ces ethnies et surtout de la vie des femmes. Très intéressant. Ensuite nous sommes allés voir  le couché du soleil sur Luang Prabang et sa région grâce à une colline avec un péage à 2 euros chacun et surtout nous n'étions pas les seuls à envisager ce spectacle.couchesoleil1.jpg Mais cela valait la peine....

couchesoleil.jpg

Lundi 15 janvier

2ème jour de repos...oui on sait, on exagère !

Le Laos, entre autres particularités à la malchance d’être le pays ayant subit le plus d’envois de bombes, dont les terribles mines antipersonnelles, sur son territoire. Il est donc également le pays ayant le plus de mines antipersonnelles dans la nature. Recouvertes par de la terre et autres gravats, elles sont autant d’engins explosifs potentiels, chaque année ils décomptent encore 300 accidents. Nous avons voulu en savoir plus et avons visité le centre des mines antipersonnelles de Luang Prabang :  UXO http://uxolao.org/index.php/en

bac_Luang_P.JPGIl nous restait un peu de temps pour visiter les environs de la ville. On traverse donc le Mékong et là tout de suite c’est l’arrière pays. Pas de route mais une belle piste qui monte puis descend vertigineusement, un pan de la route s’est effondrée. Il y a donc un trou au milieu de la route qui s’est rempli d’eau grâce à la rivière et les villageois qui n’ont pas l’eau courante viennent y faire leurs toilettes.village_Luang_P.JPG

Plus loin, nous dépassons 3 petites filles de 10 et 11 ans qui rentraient de l’école à vélo. Elles ont rit puis se sont mises à appuyer sur les pédales pour nous dépasser et nous avons ainsi fait un petit kilomètre à se dépasser, à rire et à discuter 3 mots !

Le soir, nous sommes allés parler anglais avec des jeunes laotiens dans une association pour la promotion de la lecture au Laos. Projet tenu par un français hyper motivé. Si vous passez par Luang Prabang, on vous conseille cette activité bien sympa et utile. http://www.bigbrothermouse.com/

Mardi 16 janvier Luang Prabang – Houyahao, 81km, 2000 m de dénivelé

Magnifiques paysages, c’est certain. Belles rencontres avec d'autres cyclistes (j’allais dire d’autres frappadingues, mais s’ils lisent ça ils vont pas être contents…), des laotiens et des enfants rieurs nous hurlant « Sabadi » (bonjour), c’est certain ! Par contre 2 belles montées, ça c’est absolument certain !!! 2000m de dénivelé en une journée pfff...tu parles de vacances! Et ceux qui se disent "oh si la petite Martine a pu le faire c'est que ça va", ils se trompent. Pour les derniers 20 km, Marc lui a pris plus de la moitié de ses bagages...quelle force de la nature ce Marc... Merci ! bornefrancaise.JPG

Les bornes françaises datant de l'Indochine et de la colonisation sont encore présentes. La fiin de cette période d'occupation française date de 1956, défaite de Dien Bien Phu.  panneaux.JPG

Maintenant que se sont les chinois qui colonisent le Laos, mines de bauxite, barrages,  production intensive de bananes etc, voici les panneaux un peu moins explicite que nous rencontrons.. mines.JPG        carriere.JPG

Arrivés à la frontale en début de nuit, dans la seule guesthouse à de nombreux kilomètres à la ronde, brrr...des plus cradingues..mais bon en vélo on n'a pas les moyens de faire les difficiles..On a donc étendu le hamac sur le lit et à 20h30 on dormait. La douche ? on aurait été encore plus sale après s’être essuyé avec la serviette (ou le linge!) et avoir fréquenté la douche !

Mercredi 17 janvier Houyahao – Hot Spring water resort (à 20 km de Kasi ) 1400 m de dénivelé et 76 km

Nous partons accompagné de David un australien rencontré la veille. La route était jonchée de petits villages mhongs.hutte.JPG L’ambiance dans ces villages était plutôt morose voir agressive. Comme on n'a vu aucun monastère, ni de moines ni de petits hôtels à prière, Marc pense que cette région est plutôt animiste (ancienne religion interdite au Laos pratiquant la magie grâce aux chamanes ). Nous avions vu une vidéo dans une exposition sur les minorités du Laos expliquant cette pratique.

La route est remplie d'énormes camions chinois travaillant dans différentes mines et du coup les camions montent des côtes à des vitesses de 5 km heure et idem pour descendre . Ces petites routes de montagne ne sont pas du tout adaptées à ces engins.

Nous avons grimpé encore et encore, tout en longeant plusieurs crêtes de montagnes mais avons fini par une descente incroyable. Juste avant la descente, David nous propose un restaurant avec un point de vue incroyable. Et comble de tout David tel James Bond 007, nous sort de son vélo un drone, on était tous mort de rire.gogogadget.JPG Petite vidéo qui montre le style des pentes que nous avons grimpées.  Arrivés à la guesthouse, une piscine d’eau de source  à 45 degrés nous y attendait . Plus tard, nous avons soupé avec David l’australien, un japonnais en vacance en bus, deux cyclistes coréens rencontrés la veille et croisés maintes fois sur la route, c’était très sympa. D’ailleurs cela nous a donné envie d’aller en Corée et au Japon avec nos vélos……..

Belle journée dédiée à Christelle qui a son anni aujourd'hui mais sa maman à l'autre bout du monde !

Jeudi 18 Janvier Hot spring – Phou Dideng ( à 5 km de vang vieng ) 74 km

Nous sommes partis à 7h30 pour se faire un petit déjeuner à Kasi (20 km et assez descendant). Cette route fut magnifique, lever du soleil, mer de brouillard et une vue à couper le souffle.vue_montagne1.JPG paysage03.JPG

Vu l'heure, nous étions accompagnés d’écoliers avec leurs costumes (chemises lilas ou blanches et pantalons ou jupes au dessous des genoux fonçées) se rendant à l’école à pied et surtout à vélo. Deux garçonnets sur des vélos pourris ont été pris au jeu et nous avons "fait la course" sur plus de ... de 7à 8km de montées et descentes. Les pauvres s'ils sont arrivés à l'avance à l'école ont dû être bien fatigués !

Autre constat le long de ces villages : les femmes travaillent et les hommes habillés nickel avec veste en cuir et coupe de cheveux dernier cri ont le plus souvent les mains dans les poches. Nous avons même vu deux femmes en train de charger un camion de sable à la pelle pendant que l'homme restait au volant sans rien faire. Martine a souvent les poils qui se hérissent et Marc l'entend râler encore longtemps après.

La photo ci-dessous le montre bien : ces femmes travaillent une sorte de foin ou riz et les hommes les regardent de l'autre coté de la route.

travailleuses.JPG

Arrivés à Kasi, nous avons pris le cap sur Vang Vieng . La vie dans la vallée est beaucoup plus riche en variété qu'à la montagne et les rizières sont magnifiques. La plupart des cultures, du potager à la rizière sont en escalier et paillées pour bien gérer l'eau (base de la permaculture nouvelle tendance chez nous !)

riziere.JPG

Et maintenant  cap sur une organic farm que Martine avait repérée auprès de la rivière Song. Petit bain dans la rivière l'après midi et repos demain afin de se reposer de nos trois jours de montagne intense avec 4000 m de dénivelé, Bravo Martine....... qui n'est finalement pas en sucre yes.....

Fermer Fermer


Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles de notre voyage
 
 
Préférences
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
dNXCrL
Recopier le code :


  234316 visiteurs
  1 visiteur en ligne

  Nombre de membres 4 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑  
Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
dNXCrL
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!
 ↑